Opération NEVUS

Galerie d'images

Nouvelles

Aucun article trouvé correspondant à votre recherche. Vous pouvez faire une nouvelle recherche plus tard.

L'opération NEVUS consiste en le déploiement annuel d'une équipe technique des Forces armées canadiennes à l'île d'Ellesmere pour effectuer des travaux essentiels de maintenance préventive et corrective sur le système de transmission de données de l'Extrême-Arctique (STDEA).

La force déployée

Bâtie autour d'un noyau de techniciens provenant de la Branche des communications et de l'électronique des Forces armées canadiennes, le Groupe opérationnel interarmées NEVUS est composé de membres de la Force régulière et de la Réserve de partout au Canada. Le soutien aérien est offert par l'Aviation royale canadienne.

Le commandement et le contrôle opérationnels sont mis en œuvre par le commandant du COIC par l'entremise du quartier général de la Force opérationnelle interarmées (Nord) à Yellowknife, dans les Territoires du Nord-Ouest.

Contexte de la mission

Le besoin

Le STDEA constitue le lien essentiel en matière de communication entre l'Extrême-Arctique (plus précisément la Station des Forces armées canadiennes (SFAC) Alert sur l'extrémité Nord de l'île d'Ellesmere) et les centres gouvernementaux de communication à Ottawa. Il a été construit car la SFAC Alert se trouve trop loin au Nord pour qu'un lien puisse être établi avec les satellites de communication géosynchrones en orbite au-dessus de l'Équateur.

Le STDEA est composé d'une chaîne d'installations de liaison montante par satellite et de relais hertziens en visibilité directe inhabités télécommandés couvrant plus de 500 kilomètres de distance entre la SFAC Alert et le Fort Eureka, une station de recherche sur la côte Ouest de l'île d'Ellesmere. Les relais hertziens fonctionnent grâce à une combinaison de panneaux solaires et de batteries. Les panneaux servent à alimenter le système et à charger les batteries au printemps, en été et en automne, alors que les batteries servent à alimenter le système pendant les périodes de noirceur.

Dans le cadre de l'opération Nevus, les techniciens se rendent à chaque emplacement du STDEA pour assurer la maintenance de l'équipement et de l'infrastructure essentielle, remplaçant les composantes au besoin. Ils travaillent également en partenariat avec des représentants d'Environnement Canada pour veiller à ce que le système respecte les normes environnementales.

La mission

La maintenance du STDEA est effectuée chaque été depuis 1982, année de la mise en service du système. De 1982 à 2007, cette tâche était baptisée opération HURRICANE; le nom NEVUS a été adopté par le Commandement Canada (un des prédécesseurs du COIC) dans le cadre d'un examen global des opérations continentales.

Chaque année, les membres du Groupe opérationnel interarmées NEVUS sont déployés au Fort Eureka, leur camp de base, de mai jusqu'à la fin juin. Les techniciens se rendent aux installations de liaison montante par satellite et en reviennent à bord d'hélicoptères en transportant leurs outils et les pièces de rechange nécessaires. Les membres du groupe opérationnel peuvent également effectuer des inspections et de la maintenance sur l'équipement et l'infrastructure connexes (les routes, les ponceaux, les véhicules et les bâtiments, par exemple), mener des examens de prévention des incendies et de santé et sécurité et toute activité de nettoyage environnemental nécessaire.

Les résultats

L'opération NEVUS fait en sorte que le lien de communication essentiel entre l'Extrême-Arctique canadien et le gouvernement du Canada à Ottawa demeure intact et utilisable.

Date de modification :