Observateurs militaires des Nations Unies

Le Canada et d’autres pays membres des Nations Unies (NU) envoient des groupes et des officiers militaires prendre part à des opérations de soutien de la paix partout dans le monde. Cela équivaut à une contribution au travail de l’ONU. Certains officiers reçoivent une formation spéciale pour devenir observateurs militaires des Nations Unies (UNMO).

Un UNMO sert dans le cadre d’une opération de paix de l’ONU. Il ne porte aucune arme, il se tient au courant de tout accord militaire conclu entre les parties à un conflit et il en supervise la mise en application. Parmi ces accords figurent :

  • les accords de cessez-le-feu ou les armistices;
  • les accords sur le retrait des forces;
  • les accords sur le maintien d’une zone tampon neutre.

Les UNMO servent dans les zones de conflit. Ils aident à maintenir la paix entre des parties ennemies les unes des autres. Ils doivent être honnêtes, respecter l'éthique, être objectifs et toujours agir avec professionnalisme militaire. Les observateurs militaires de l’ONU sont aussi désignés par l’abréviation MILOB (observateur militaire).

Responsabilités des UNMO

Les UNMO sont groupés en équipes constituées de militaires venant de différents pays. Cela favorise leur neutralité et leur objectivité. Ils travaillent en équipes de deux sur le terrain. Un UNMO est normalement jumelé à un collègue d’un autre pays.

Les principales tâches des UNMO sont les suivantes :

  • suivre l’évolution de la situation militaire dans leur zone de responsabilité et faire rapport à cet égard;
  • examiner et enregistrer les violations présumées des cessez-le-feu ou d’autres ententes militaires, et faire rapport à ces égards.

Les rôles des UNMO varient et sont fonction de plusieurs facteurs, dont l’état particulier de la situation dans leur secteur et le mandat de la mission. Les UNMO peuvent aussi se voir confier d’autres tâches spéciales, par exemple :

  • désarmer et démobiliser les forces belligérantes;
  • superviser la collecte et la destruction d’armes;
  • appuyer les équipes électorales.

Les UNMO établissent et entretiennent aussi des relations avec les habitants de la région où a lieu leur mission. Ils travaillent notamment avec les chefs et la police communautaires. Dans ce rôle, ils servent de lien entre la mission et les éléments du gouvernement hôte. Ils renseignent aussi les groupes d’aide humanitaire sur l’état de la sécurité dans leur zone d’opérations. En outre, ils aident à désamorcer les conflits éventuels entre les factions belligérantes.

Contexte

Les premiers UNMO ont été envoyés dans le sud de la Palestine en juin 1948. Ils faisaient partie de la mission de maintien de la paix menée par l’Organisme des Nations Unies chargé de la surveillance de la trêve (ONUST). Ils ont été envoyés là-bas en vertu de la résolution 50 du Conseil de sécurité adoptée le 29 mai 1948. Cette résolution faisait suite à des hostilités entre Israël et plusieurs États arabes de la région. Les UNMO ont aidé le médiateur de l’ONU, le comte Folke Bernadotte de Wisborg à négocier une trêve entre le nouvel État d’Israël, d’une part, et l’Égypte, l’Irak, la Jordanie, le Liban, l’Arabie saoudite, la Syrie et le Yémen, d’autre part.

Les UNMO participent aussi à des opérations de maintien de la paix qui prévoient le recours à des forces militaires afin de maintenir l’ordre. Mentionnons, à titre d’exemple, la Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la stabilisation dans en République démocratique du Congo (MONUSCO) et la Mission des Nations Unies au Soudan du Sud (MINUSS).

Les UNMO des Forces armées canadiennes (FAC)

Les premiers membres des FAC qui ont servi à titre d’UNMO ont été envoyés au Cachemire, en 1949. Ils faisaient partie du Groupe d’observateurs militaires des Nations Unies pour l’Inde et le Pakistan (GOMNUIP).

D’autres UNMO des FAC sont allés au Moyen‑Orient en 1954 pour participer à l’opération JADE, soit la plus longue opération menée par le Canada outre-mer, car elle se poursuit encore à ce jour.

Les FAC ont envoyé des UNMO prendre part à d’autres missions de l’ONU.

  • Opération SAFARI (de 2005 à 2011) – La contribution des FAC à la Mission des Nations Unies au Soudan;
  • Opération ADDITION (de 2000 à 2003) – La contribution des FAC à la Mission des Nations Unies en Éthiopie et en Érythrée;
  • Opération RECORD (de 1991 à 2001) – La contribution des FAC à la Mission d’observation des Nations Unies en Iraq et au Koweït;
  • Opération HARMONY (de 1992 à 1995) – La contribution des FAC à la Force de protection des Nations Unies dans les Balkans.

Liens externes

Gouvernement du Canada

Le Canada et le processus de paix au Moyen-Orient (Affaires étrangères et Commerce international Canada)

Politique concernant les opérations de paix et les États fragiles (Affaires étrangères et Commerce international Canada)

Missions internationales

Nations Unies – Maintien de la paix (site de l’ONU)

Organisme des Nations Unies chargé de la surveillance de la trêve (site de l’ONU)

Organisme des Nations Unies chargé de la surveillance de la trêve (page d’accueil, en anglais seulement)

Documents pertinents

United Nations Peacekeeping Operations: Principles and Guidelines (en anglais seulement)

Handbook on United Nations Multidimensional Peacekeeping Operations (en anglais seulement)

Date de modification :