Opération Artemis

L’opération ARTEMIS est la participation actuelle des Forces armées canadiennes aux opérations de contre-terrorisme et de sécurité maritime dans la région de la mer Rouge, du golfe d’Aden, du golfe d’Oman et de l’océan Indien.

L’opération ARTEMIS démontre clairement la solidarité du Canada avec ses partenaires et ses alliés, qui collaborent pour assurer la paix et la sécurité dans l’environnement maritime de la région étendue du Moyen-Orient.

Attention : Mise à jour

Il y a actuellement aucune force déployée dans le cadre de l’opération ARTEMIS.

Contexte de la mission

Forces maritimes combinées

Le Canada est un des 30 pays qui contribuent des ressources maritimes aux Forces maritimes combinées, la coalition navale qui assure la sécurité et la stabilité dans les eaux internationales de la région du Moyen-Orient. Cette région comprend quelques unes des plus achalandées et des plus importantes routes maritimes du monde.

Les Forces maritimes combinées ont été formées en février 2002 à titre de quartier général de la coalition chargé de coordonner et de diriger la participation maritime à la campagne internationale contre le terrorisme. Au fil des années, leur mandat s’est élargi pour comprendre les opérations contre la piraterie dans le cadre des efforts internationaux visant à assurer la sécurité dans l’environnement maritime du Moyen-Orient étendu.

Le quartier général des Forces maritimes combinées est situé au Bahreïn. Il est commandé par le même vice-amiral de la marine américaine qui commande le U.S. Naval Forces Central (NAVCENT) et la United States Fifth Fleet, dont les quartiers généraux sont également situés dans ce pays. Le commandant adjoint est un commodore britannique de la Royal Navy. Des officiers d’état-major et de liaison des Forces canadiennes y travaillent dans le cadre de l’opération FOUNDATION.

Force opérationnelle multinationale 150

Les Forces maritimes alliées sont composées de trois quartiers généraux opérationnels désignés « forces opérationnelles multinationales » :

  • La CTF-150, chargée de la sécurité maritime et du contre-terrorisme;
  • La CTF-151, chargée de la lutte contre la piraterie;
  • La CTF-152, chargée de la sécurité et de la collaboration dans le golfe Persique.

Par l’entremise d’opérations de sécurité maritimes, de la coopération régionale et du renforcement des capacités, la CTF-150 tente de dissuader et d’empêcher les organisations terroristes d’utiliser les routes maritimes commerciales pour le trafic d’armes, de cargaisons illicites et de stupéfiants pour financer leurs activités illégales, tout en veillant à ce que les navires marchands puissent sans crainte emprunter ces voies.

Les activités de la CTF-150 influent directement sur les événements à terre, empêchant les terroristes internationaux d’utiliser les mers pour perpétrer des attaques ou transporter des personnes, des armes ou d’autres marchandises illicites.

Participation du Canada aux activités de la CTF-150

Le Canada contribue depuis longtemps à la CTF-150. Il a régulièrement déployé des navires et du personnel pour opérer au sein de celle-ci depuis le début de l’opération ALTAIR en 2004 et au sein de son prédécesseur, la Force opérationnelle 150, de 2001 à 2003 dans le cadre de l’opération APOLLO.

De 2004 à 2008, sept navires de la MRC ont servi au sein de la CTF-150 en étant déployés dans le cadre de l’opération ALTAIR :

  • Le NCSM TORONTO a patrouillé avec le Groupe aéronaval d’attaque du USS GEORGE WASHINGTON de janvier à juillet 2004;
  • Le NCSM WINNIPEG a été déployé d’avril à octobre 2005;
  • Le NCSM OTTAWA a été déployé avec le Groupe d’attaque expéditionnaire du USS BOXER de septembre 2006 à mars 2007;
  • Le NCSM CHARLOTTETOWN a contribué au Groupe d’attaque aéronavale du USS HARRY S TRUMAN de novembre 2007 à avril 2008;
  • Le NCSM IROQUOIS était le bâtiment amiral de la CTF-150 sous le commandement du commodore Bob Davidson du 3 juin au 15 septembre 2008 et a participé aux activités de la Force opérationnelle dans la mer d’Oman aux côtés des NCSM PROTECTEUR et CALGARY d’avril à octobre 2008;
  • Le NCSM FREDERICTON a servi au sein de la CTF-150 pendant son déploiement dans le cadre de l’opération SAIPH du 25 octobre 2009 au 8 avril 2010.

Déploiements antérieurs dans le cadre de l’opération Artemis

La Force opérationnelle en mer d’Oman

La Force opérationnelle en mer d’Oman

La Force opérationnelle en mer d’Oman (FOMO) constituait le soutien terrestre à la CTF-150 à Manama, à Bahreïn.

Le premier contingent a dirigé la CTF-150 de décembre 2014 à avril 2015. C’était la deuxième fois que le Canada a été choisi pour assumer un rôle de commandement au sein des Forces maritimes alliées.

Ce contingent était composé de 24 militaires des FAC et membres civils du ministère de la Défense nationale (MDN), de même que de sept membres de la marine royale australienne (RAN).

Le commandant de la Force opérationnelle était le commodore Brian Santarpia de la Marine royale canadienne. Son commandant adjoint et chef d’état-major était le capitaine Nicholas Stoker de la RAN.

De décembre 2015 à avril 2016, sept membres des FAC ont soutenu la CTF-150 sous le commandement de l’Australian Defence Force. Le capitaine de vaisseau William Quinn, commandant de la FOMO, a également assumé le rôle de commandant adjoint et chef d’état-major de la CTF-150.

D’avril à août 2016, cinq membres des FAC ont soutenu la British Royal Navy au commandement de la CTF-150.

NCSM REGINA

NCSM REGINA

Le NCSM REGINA a quitté son port d’attache d’Esquimalt, en Colombie-Britannique, le 6 janvier 2014 pour débuter ses opérations dans la région de la mer d’Arabie le 15 février 2014. Le 30 avril 2014, navire a été affecté en soutien aux mesures de l’OTAN visant à rassurer les alliés, en Europe. Au début de mai 2014, le navire a quitté la mer d’Arabie. Il est actuellement en route pour se joindre aux forces maritimes de l’OTAN dans la mer Méditerranée.

NCSM TORONTO

NCSM TORONTO

Après une période de repos et de maintenance d’un mois, la compagnie du navire a été remplacée en juillet 2013 par un second équipage, un rare exploit pour la Marine royale canadienne. En tout, les NCSM TORONTO I et II ont parcouru 80 000 miles nautiques et mené 60 arraisonnements. Son hélicoptère CH124 Sea King a amassé plus de 700 heures de vol et son détachement de véhicules aérien sans pilote a accumulé plus de 1 200 heures d’opération. Ils ont intercepté et détruit avec succès 9 cargaisons de stupéfiants, soit quelque 8,5 tonnes. Le NCSM TORONTO a quitté la zone d’opération interarmées (JOA) de l’Op ARTEMISle 6 février 2014.

La frégate de patrouille d’Halifax NCSM TORONTO a été en déploiement dans le cadre de l’opération ARTEMISpour œuvrer au sein de la CFT-150. Il a quitté son port d’attache d’Halifax, en Nouvelle-Écosse, le 14 janvier 2013 et a commencé ses opérations avec la CFT dans la région de la mer d’Arabie le 3 février 2013. Il a un équipage de 250 personnes, y compris un détachement aérien comprenant un hélicoptère CH124 Sea King et un détachement de véhicules aérien sans pilote. L’équipage du NCSM TORONTO I a terminé avec succès son déploiement le 28 juillet 2013. Il a été remplacé par l'équipage du NCSM ST. JOHN’S au cours d’une rotation d'équipage en théâtre.

Force opérationnelle Northwood

Force opérationnelle Northwood

La Force opérationnelle Northwood consistait en une équipe de trois membres de la Marine royale canadienne en déploiement au Royaume-Uni, au Centre OTAN de la navigation commerciale, une partie du quartier général du commandement de composante maritime à Northwood, en Angleterre. En déploiement à l’origine de 2009 à 2012 dans le cadre de l’opération SAIPH, la Force opérationnelle Northwood est devenu une composante de l’opération ARTEMISle 31 mai 2012. Elle a participé aux efforts multinationaux pour assurer un passage sécuritaire des navires marchands dans les eaux au large de la Corne d’Afrique, dans le golfe d’Aden et l’océan Indien. La Force opérationnelle Northwood a mis fin à ses opérations en septembre 2013.

NCSM REGINA

NCSM REGINA

La frégate de classe HALIFAX NCSM REGINA a été déployée dans le cadre de l’opération ARTEMISpour servir avec la CTF-150. Elle a quitté son port d’attache d’Esquimalt, en Colombie-Britannique, le 3 juillet 2012 pour commencer le long voyage vers la zone opérationnelle en passant par l’océan Pacifique et a rejoint la CTF-150 dans la mer d’Arabie le 19 août 2012. Le NCSM REGINA comptait un équipage d’environ 250 personnes, y compris un détachement aérien comprenant un hélicoptère CH124 Sea King et un détachement de véhicules aérien sans pilote. Le NCSM REGINA a quitté la JOA de l’Op ARTEMISle 28 janvier 2013.

NCSM CHARLOTTETOWN

NCSM CHARLOTTETOWN

La frégate de classe HALIFAX NCSM CHARLOTTETOWN était le premier navire déployé dans le cadre de l’opération ARTEMIS. Il a quitté son port d’attache d’Halifax, en Nouvelle‑Écosse, le 8 janvier 2012 pour commencer un déploiement de six mois dans le cadre de l’opération METRIC et a rejoint le 1er Groupe de la Force navale permanente de réaction de l’OTAN dans la mer Méditerranée le 25 janvier 2012 pour participer à l’opération ACTIVE ENDEAVOUR Transféré à l’opération ARTEMISle 1er mai 2012, le NCSM CHARLOTTETOWN a terminé son parcours de la mer Méditerranée par le canal de Suez pour se joindre à la CTF-150 dans la mer d’Arabie. Le NCSM CHARLOTTETOWN a quitté la JOA le 24 août 2012.

Liens

Date de modification :