Opération ARTEMIS

L’Opération ARTEMIS est la mission des Forces armées canadiennes (FAC) visant à arrêter le terrorisme et à rendre les eaux du Moyen-Orient plus sécuritaires, ce qui inclut la mer Rouge, le golfe d’Aden, le golfe d’Oman et l’océan Indien.

Le Canada s’est engagé à assurer la paix et la sécurité dans les eaux du Moyen-Orient. Les FAC collaborent avec leurs alliés et partenaires pour lutter contre le crime dans la région.

Attention : Dernières nouvelles

Le 29 mai 2017, le gouvernement du Canada a annoncé que l’opération ARTEMIS est prolongée jusqu’au 30 avril 2021. Avec ce prolongement, au cours des quatre prochaines années, les FAC sont autorisées à :

  • déployer un maximum de 375 personnes;
  • commander la CTF 150 à deux reprises;
  • fournir une frégate de classe Halifax une fois tous les deux ans et un aéronef de patrouille maritime CP140 Aurora chaque année; et
  • mettre en application la résolution 2317 du Conseil de sécurité des Nations Unies relative à l’embargo sur les armes et à l’interdiction concernant les importations et les exportations de charbon de bois de Somalie.

Le gouvernement du Canada fournira jusqu’à 131,4 M$ pour financer la prolongation de quatre ans.

Pour plus d’informations, veuillez consulter le plus récent communiqué de presse.

Présentement il n’y a aucune force ni aucune ressource déployée dans le cadre de l’Opération ARTEMIS.

Contexte de la mission

Forces maritimes combinées

Les FMA sont un partenariat maritime entre 30 nations. Elles ont été établies en 2002 et ont pour but de rendre les eaux internationales du Moyen-Orient plus sécuritaires et stables. Elles dirigent et exécutent des missions de lutte contre le terrorisme en mer. Certaines des voies de navigation les plus fréquentées au monde sont dans ces eaux. Par conséquent, les FMA luttent également contre la piraterie.

Le quartier général des FMA se trouve à Bahreïn. Un vice-admiral de la marine américaine en est le commandant. Il est également le commandant du Naval Forces Central (NAVCENT) et de la Fifth Fleet des États-Unis. Le commandant adjoint est un commodore de la Marine royale britannique. Des membres du personnel et des officiers de liaison des FAC travaillent au quartier général dans le cadre de l’Opération FOUNDATION.

Le NAVCENT et la Fifth Fleet des États-Unis ont également leur quartier général à Bahreïn.

Force opérationnelle multinationale 150

Les Forces maritimes alliées sont composées de trois quartiers généraux opérationnels. Ils sont appelés des Forces opérationnelles multinationales (CTF) :

  • CTF 150, responsable de la sécurité et de la lutte contre le terrorisme;
  • CTF 151, responsable de la lutte contre la piraterie;
  • CTF 152, responsable de la sécurité du golfe Persique et collabore avec les partenaires dans la région.

La CTF 150 collabore avec les partenaires dans la région et ailleurs. Elle lutte contre les groupes terroristes et tente de les empêcher d’utiliser la haute mer pour passer en contrebande des armes, des marchandises illicites et des drogues en vue de financer leurs activités illégales. Elle permet également d’assurer le passage sécuritaire des navires marchands.

Les activités de la CTF 150 influent directement sur les événements à terre, empêchant les terroristes internationaux d’utiliser les mers pour perpétrer des attaques ou transporter des personnes, des armes ou d’autres marchandises illicites.

Participation canadienne à la CTF 150

Le Canada participe à la CTF 150 depuis longtemps. Les FAC envoient des navires et des membres militaires pour travailler dans la région depuis l’Opération ALTAIR, qui a commencé en 2004.

De 2004 à 2008, sept navires de la Marine royale canadienne ont servi dans la CTF 150 dans le cadre de l’Opération ALTAIR :

  • Le Navire canadien de Sa Majesté (NCSM) Toronto a patrouillé avec le groupe aéronaval d’attaque du USS George Washington de janvier à juillet 2004;
  • Le NCSM Winnipeg était en affectation d’avril à octobre 2005;
  • Le NCSM Ottawa a collaboré avec le groupe d’attaque expéditionnaire de l’USS Boxer de septembre 2006 à mars 2007;
  • Le NCSM Charlottetown a collaboré avec le groupe aéronaval d’attaque du USS Harry S Truman de novembre 2007 à avril 2008;
  • Le NCSM Iroquois a été le navire amiral de la CTF 150 du 3 juin au 15 septembre 2008. Il a fait partie de la Force opérationnelle en mer d’Oman aux côtés du NCSM Protecteur et du NCSM Calgary d’avril à octobre 2008;
  • Le NCSM Fredericton a servi dans la CTF 150 durant l’Opération SAIPH du 25 octobre 2009 au 8 avril 2010.

Avant l’Opération ALTAIR, les FAC travaillaient dans la région pour la Force opérationnelle 150, dans le cadre de l’Opération APOLLO, qui s’est déroulée de 2001 à 2003.

Déploiements antérieurs dans le cadre de l’opération ARTEMIS

La Force opérationnelle en mer d’Oman

La Force opérationnelle en mer d’Oman

La Force opérationnelle en mer d’Oman (FO mer d’Oman) est la contribution des FAC à la CTF 150. Elle est basée à Manama, Bahreïn, et effectue son travail à partir de la terre ferme.

La première FO mer d’Oman a dirigé la CTF 150 de décembre 2014 à avril 2015. C’était la deuxième fois que le Canada occupait un rôle de leadership pour les Forces maritimes alliées. La FO mer d’Oman était composée de 24 membres militaires et civils du MDN et des FAC, en plus de sept membres de la Marine royale australienne (RAN).

De décembre 2015 à avril 2016, sept membres des FAC ont appuyé la Force de défense australienne, laquelle commandait la CTF 150.

D’avril à août 2016, cinq membres des FAC ont appuyé la Marine royale britannique, laquelle commandait la CTF 150.

De décembre 2016 à avril 2017, 28 membres des FAC et deux civils du ministère de la Défense nationale (MDN) ont dirigé la CTF 150. L’équipe était basée à Bahreïn. Le commodore Haydn Edmundson de la Marine royale canadienne était aux commandes.

La Royal Australian Navy (RAN) a également envoyé huit officiers maritimes pour diriger la CTF 150 avec le Canada. Le Captain Paul Scott, de la RAN, en était le commandant adjoint et le chef d’état-major.

En décembre 2016, les FAC ont commencé à utiliser le Système non classifié de connaissance de la situation par télédétection (URSA) pour l’opération ARTEMIS. L’URSA utilise des satellites. Il peut être utilisé pour détecter des navires. Il observe la Terre à partir de l’espace et offre un portrait détaillé de la situation aux commandants maritimes. Les FAC ont partagé cette information avec les Forces maritimes alliées et avec le United States Naval Command Central dans le cadre de la CTF 150.

Les membres des FAC participant à l’opération ARTEMIS ont été envoyés en Afrique de l’Est et dans des pays insulaires dans l’océan Indien. Ils s’y sont rendus dans le cadre de l’exercice CUTLASS EXPRESS (CE) 2017. CE2017 s’est déroulé dans quatre secteurs. La CTF 150 a dirigé cet exercice pour les Forces maritimes alliées. Le but était d’aider les pays de l’Afrique de l’Est et les pays insulaires avoisinants à élaborer des méthodes à long terme de lutte contre le terrorisme.

En mars 2017, la CTF 150, dirigée par le Canada et soutenue par l’Australie, a mené trois saisies de drogues dans la mer d’Oman. Des navires australiens et américains affectés à la CTF 150 ont effectué les saisies. Le navire australien HMAS Arunta a saisi plus de 800 kilos de haschisch le 2 mars. Le navire américain USS Laboon a saisi 270 kilos d’héroïne le 13 mars. Il a également saisi 500 kilos de haschisch le 17 mars.

NCSM Regina

NCSM Regina

Le NCSM Regina a commencé à travailler pour la CTF 150 dans la mer d’Oman le 15 février 2014. En mai 2014, le navire a quitté la mer d’Oman pour se joindre à la Force navale permanente de l’OTAN dans la Méditerranée en vue d’appuyer les mesures d’apaisement de l’OTAN en Europe.

NCSM Toronto

NCSM Toronto

Le NCSM Toronto s’est joint à la CTF 150 dans la mer d’Oman le 3 février 2013. Son équipage comptait environ 250 personnes, ce qui incluait un détachement à l’appui d’un hélicoptère CH‑124 Sea King et un détachement à l’appui d’un véhicule aérien sans pilote embarqué.

En tout, le navire a intercepté et détruit neuf expéditions de stupéfiants totalisant près de 8.5 tonnes métriques. Le NCSM Toronto a terminé son travail dans le cadre de l’Opération  ARTEMIS le 6 février 2014.

Force opérationnelle Northwood

Force opérationnelle Northwood

La Force opérationnelle Northwood était une équipe de trois marins de la Marine royale canadienne envoyés au Royaume-Uni. Ils ont servi au Centre OTAN de la navigation commerciale, dans le Quartier général du Commandement de composante maritime alliée à Northwood, en Angleterre. L’équipe a travaillé pour l’Opération SAIPH de 2009 à 2012 et a commencé à travailler pour l’Opération ARTEMIS le 31 mai 2012. Elle a collaboré avec d’autres nations afin de s’assurer que les navires marchands puissent passer sans danger dans les eaux au large de la Corne d’Afrique, dans le golfe d’Aden et dans l’océan Indien. La Force opérationnelle Northwood a terminé son travail pour l’Opération ARTEMIS en septembre 2013.

NCSM Regina

NCSM Regina

Le NCSM Regina s’est joint à la CTF 150 dans la mer d’Oman le 19 août 2012. Son équipage était composé d’environ 250 personnes, y compris un détachement à l’appui d’un hélicoptère CH‑124 Sea King et un détachement à l’appui d’un véhicule aérien sans pilote embarqué. Il a terminé son travail pour l’Opération ARTEMIS le 28 janvier 2013.

NCSM Charlottetown

NCSM Charlottetown

Le NCSM Charlottetown a été le premier navire envoyé dans le cadre de l’Opération ARTEMIS et s’est joint à la CTF 150 dans la mer d’Oman. Il a terminé son travail pour l’Opération ARTEMIS le 24 août 2012.

Liens

Date de modification :