Opération Impact

L’opération IMPACT constitue la contribution des Forces armées canadiennes (FAC) à la Force de stabilisation au Moyen-Orient (FSMO), soit la coalition multinationale visant à à amoindrir le soi-disant État islamique en Irak et au Levant (EIIL).

Dans le cadre de l’opération IMPACT, les FAC effectuent des opérations aériennes, fournissent de l’instruction et de l’aide aux forces de sécurité irakiennes, contribuent au renforcement des capacités des forces régionales et appuient la coalition avec du personnel hautement qualifié.

Attention : Dernières nouvelles

Sorties aériennes

En date du 16 juillet 2016, la Force opérationnelle aérienne en Irak a effectué 2 417 sorties aériennes*:

  • l’appareil de ravitaillement aérien CC150T Polaris a effectué 506 sorties, acheminant environ 29 100 000 livres de carburant aux aéronefs de la coalition; et
  • les aéronefs CP140 Aurora ont effectué 533 missions de reconnaissance.

Définition du mot sortie : Lors d’opérations aériennes, une sortie fait référence à un vol opérationnel effectué par un aéronef. Une sortie commence quand un aéronef décolle et se termine à son atterrissage.

*Ce total inclus 1 378 sorties effectuées par les CF18 Hornet entre le 30 octobre 2014 et le 15 février 2016.

Galerie vidéo

Grâce à la réorientation des efforts des FAC au sein de la FSMO, le Canada joue un rôle important aux côtés de ses partenaires pour ce qui est d’établir les conditions nécessaires pour que les forces de sécurité irakiennes atteignent leurs objectifs en assurant la sécurité du pays de façon autonome.

Le nombre total de membres déployés dans le cadre de l’opération IMPACT est passé à d’approximativement 650 à d’approximativement 830, incluant le fait que les Forces d’opérations spéciales tripleront la taille de leur mission de formation, de conseil et d’assistance en soutien aux forces de sécurité irakiennes.

Le CC150 Polaris et les aéronefs CP140 Aurora continueront respectivement les missions de ravitaillement en vol et les missions de renseignement, de surveillance et de reconnaissance en appui aux opérations aériennes de la coalition.

Des spécialistes médicaux des FAC ont été affectés à une installation médicale dirigée par l’Australie au complexe militaire de Taji, en Irak, où ils offrent du soutien chirurgical aux forces de la coalition. Les deux membres des FAC, un chirurgien orthopédique et une infirmière de salle d’opération, prêtent main forte aux responsables médicaux australiens pour une période de huit semaines.

Conformément aux instructions du gouvernement du Canada, les Forces armées canadiennes (FAC) ont mis fin aux frappes aériennes conduites par les CF18 Hornet en Irak et Syria le 15 février 2016.

L’engagement militaire en Irak et en Syrie sous l’opération IMPACT est prolongé jusqu’au 31 mars 2017. 

Force opérationnelle interarmées en Irak

Force opérationnelle interarmées en Irak

La Force opérationnelle interarmées en Irak est responsable du commandement et du contrôle national des membres du personnel et des activités de l’opération IMPACT ainsi que pour la coordination des opérations avec le quartier général de la coalition.

Les FAC opèrent un centre du renseignement de toutes sources qui fait partie de la Force opérationnelle interarmées en Irak. Le centre a la responsabilité de recueillir, de résumer et d’analyser des renseignements provenant de différentes sources. Ces renseignements sont par la suite utilisés pour guider la planification opérationnelle et, ultimement, pour contribuer à la protection des forces de la coalition et à la mise en œuvre de ses opérations.

Un nombre additionnel de militaires des FAC possédant un ensemble de compétences en demande fourniront du soutien et aideront la coalition et les forces de sécurité irakiennes à planifier et à mettre en œuvre les opérations militaires. Le personnel additionnel aura de l’expertise dans les domaines suivants : opérations du renseignement, exploitation des médias sociaux, ciblage, et commandement et contrôle. Le déploiement de personnel additionnel sera effectué au cours des prochaines semaines.

 Les membres du personnel additionnel, y compris les planificateurs opérationnels et les officiers de liaison, appuieront les alliés dans les centres de la coalition et dans les quartiers généraux de la région. Grâce à ce soutien, le Canada joue un rôle important aux côtés de ses partenaires pour ce qui est d’établir les conditions nécessaires pour que les forces de sécurité irakiennes atteignent leurs objectifs en assurant la sécurité du pays de façon autonome.

Force opérationnelle aérienne en Irak

Force opérationnelle aérienne en Irak

La Force opérationnelle aérienne en Irak fait partie de la Force opérationnelle interarmées en Irak et contribue aux opérations aériennes de la coalition contre le groupe EIIL, comprenant :

  • un avion de ravitaillement en vol CC150 Polaris pour appuyer les opérations aériennes de la coalition;
  • un maximum de deux appareils de surveillance CP140 Aurora pour contribuer aux capacités de renseignement, de surveillance et de reconnaissance de la coalition; et
  • l’équipage et du personnel de soutien connexes.

Ces appareils représentent une partie importante de la contribution canadienne à la FSMO.

Instruire, conseiller et aider

Instruire, conseiller et aider

Les membres des FAC déployés fournissent de l’instruction, conseillent et aident les forces de sécurité irakiennes à mettre au point leurs compétences militaires, ce qui leur permettra de combattre le groupe EIIL et, au bout du compte, d’éliminer la menace que représente ce groupe en Irak et dans la région.

Les FAC ont déployé trois hélicoptères CH146 Griffon pour améliorer le transport tactique en théâtre, incluant les évacuations médicales au besoin. Les Griffon et leur équipage excellent dans le transport tactique de troupes et de matériel. Diverses armes d’autodéfense sont installées sur les appareils en prévision de leur déploiement.

Le personnel additionnel ayant un ensemble de compétences en demande et la livraison de matériel crucial aideront à créer l’environnement de sécurité nécessaire pour faire face à la menace que représente le groupe EIIL. En vue de rehausser la mission de conseil et d’aide, les FAC conduiront les activités suivantes :

  • Tripler le nombre de conseillers des FAC pour aider à entraîner les forces de sécurité irakiennes pour ce qui est de la planification et de la mise en œuvre d’opérations militaires contre le groupe EIIL;
  • La fourniture d’équipement tel que des armes légères, des munitions et du matériel optique pour contribuer à l’entraînement des forces de sécurité irakiennes. La fourniture de tels équipement se fera conformément aux lois canadiennes et au droit international, y compris au droit des conflits armés;
  • Le déploiement de personnel médical des FAC afin d’entraîner les forces de sécurité irakiennes à l’exécution de la prise en charge de victimes dans un contexte de bataille ainsi qu’au soutien médical du personnel des FAC et de nos partenaires.
Renforcement des capacités

Renforcement des capacités

Les FAC chercheront des occasions d’accroître la coopération militaire avec les partenaires de la région, tel que la Jordanie et le Liban, afin d’y assurer une meilleure sécurité et une plus grande stabilité et empêcher la propagation de l’extrémisme violent. Avec cet objectif en tête, les FAC chercheront des occasions :

  • d’améliorer le programme actuel de renforcement des capacités pour les forces armées jordaniennes;
  • de créer un nouveau programme de renforcement des capacités pour les forces armées libanaises.

Le brigadier-général David Anderson, directeur de l’équipe de liaison ministérielle de la coalition internationale et d’autres membres des Forces armées canadiennes qui font partie de l’équipe multinationale se trouvent actuellement en Irak pour jeter les bases qui permettront à l’équipe de fournir le soutien stratégique militaire nécessaire aux ministères de la Défense et de l’Intérieur de l’Irak. L’équipe de liaison ministérielle collaborera avec le gouvernement irakien pour harmoniser les efforts de la coalition en vue d’éliminer le groupe EIIL en Irak.

Contexte de la mission

Concernant le groupe EIIL

Le groupe EIIL a été fondé en Irak en octobre 2004 lorsque le leader de Jamaat al-Tawhid wal-Jihad a joint son groupe à celui d’al-Qaïda, créant ainsi le groupe connu à l’époque sous le nom d’al-Qaïda en Irak. En 2013, le groupe a été rebaptisé EIIL.

Le EIIL prône une interprétation radicale de l’islam et revendique une autorité religieuse sur tous les musulmans. Il vise à mettre en place un califat dans la région du Levant, ce qui comprend l’Irak, la Syrie, la Jordanie, Israël, la Cisjordanie et la bande de Gaza , le Liban, Chypre et une partie du Sud de la Turquie, par la conversion ou le massacre des populations non sunnites. Son objectif ultime est la création d’un califat islamique mondial.

On estime que le EIIL compte entre 25 000 et 30 000 combattants en Irak et en Syrie, dont un bon nombre sont des recrues étrangères. Le groupe s’est procuré du matériel, notamment des chars, des pièces d’artillerie et d’autres véhicules légers, principalement en les volant d’installations militaires irakiennes et syriennes.

Réponse internationale

Le groupe a commencé à prendre contrôle de territoires en Irak et en Syrie en 2014, en commençant par Falloujah (Irak) en janvier 2014, et le tout s’est culminé par la chute de Mossoul, en juin 2014. Ses avancées rapides en Irak et en Syrie ont déplacé des millions de personnes, miné la stabilité en Irak et dans la région et posent une menace pour la sécurité internationale.

Par conséquent, une coalition dirigée par les États-Unis, comptant bon nombre de nos plus proches alliés et partenaires, de même que d’importants partenaires régionaux, s’affaire actuellement à la conduite de frappes aériennes ciblées pour affaiblir le EIIL.

Jalons/calendrier de la mission

  • Entre le 28 août et le 26 septembre 2014, les aéronefs de l’Aviation royale du Canada (ARC) effectuent 25 vols dans le but de livrer plus de 1 600 000 livres de matériel militaire en Irak.
  • Le 28 octobre 2014 – Toutes les ressources aériennes de la FOII arrivent au Koweït.
  • Le 30 octobre 2014 – Deux aéronefs CF188 Hornet, un CP140 Aurora et un CC150T Polaris effectuent leurs premières missions au sein de la FSMO. Les deux CF188 Hornet n’effectuent pas de frappes aériennes durant cette première sortie. Le succès des premières missions de la FOII confirme l’intégration des ressources aériennes canadiennes à la FSMO.
  • Le 2 novembre 2014 – Les CF188 Hornet entreprennent la première frappe aérienne du Canada contre des cibles du groupe EIIL.
  • Le 30 mars 2015 – La mission des FAC est officiellement prolongée pour au moins 12 mois et s’étend à la Syrie.
  • Le 8 février 2016 – Le gouvernement du Canada annonce son approche pangouvernementale améliorée pour lutter contre le groupe EIIL.
  • Le 8 février 2016 – Le gouvernement du Canada annonce que les FAC cesseront les opérations de frappes aériennes en Irak et en Syrie d’ici le 22 février, 2016.
  • Le 15 février 2016 – Les FAC ont mis fin aux frappes aériennes en Irak et Syrie.
  • Le 5 mars 2016 – Les FAC officiellement réoriente son soutien aérien aux opérations de la coalition

Livraison de matériel militaire en Irak

Entre le 28 août et le 26 septembre 2014, les aéronefs de l’Aviation royale canadienne (ARC) ont effectué 25 vols pour livrer plus de 1 600 000 livres (725 000 kilogrammes) de matériel militaire en Irak. Les dons provenant des pays alliés comprenaient des armes légères, des munitions et d’autre matériel militaire. Les marchandises ont été livrées de concert avec des partenaires militaires, comprenant le Royaume‑Uni et les États‑Unis, aux forces de sécurité situées à Bagdad et à Erbil.

Coût

Le Canada consacrera environ 305,8 millions de dollars à cette fin. Ce montant comprend les 41,9 millions de dollars qui seront alloués pour le redéploiement du personnel et du matériel en 2016-17.

Liens externes

Gouvernement du Canada

International

Date de modification :