ARCHIVÉE - La Commission d'armistice militaire du Commandement des Nations Unies

Cette page Web a été archivée dans le Web

L'information dont il est indiqué qu'elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Juillet 1953 – milieu 1978

En 1950, lors du déclenchement de la guerre de Corée, une force internationale a été constituée sous les auspices de l’ONU pour empêcher l’invasion de la Corée du Sud par ses voisins communistes, la Corée du Nord et la République populaire de Chine. Dans le cadre de cette opération, le Canada a fourni un groupe brigade, un groupe opérationnel naval de trois destroyers et un escadron de transport aérien stratégique. Jusqu’à la signature de l’armistice, en 1953, 26 791 Canadiens ont servi pendant la guerre de Corée et 516 d’entre eux ont été tués au cours des hostilités. La Commission d’armistice militaire du Commandement des Nations Unies (UNCMAC) a été créée en 1953 pour surveiller l’application de la convention d’armistice. De juillet 1953 à 1978, les Forces canadiennes ont affecté un officier au sein l’UNCMAC. Vers le milieu de l’année 1978, ces responsabilités ont été transférées à l’attaché militaire canadien déployé à Séoul. L’UNCMAC est, à ce jour, l’opération à laquelle le Canada a participé le plus longtemps, même s’il ne s’agit plus d’une opération spécifiquement canadienne à laquelle participent des membres des FC.

L’UNCMAC comprend aujourd’hui quatre membres permanents et un membre permutant – un officier supérieur du groupe consultatif de l’UNCMAC. Une des responsabilités de l’attaché militaire canadien basé à Séoul (un colonel ou un capitaine de vaisseau posté à l’ambassade du Canada) est de travailler au sein du groupe consultatif de l’UNCMAC. Tous les 36 mois, l’attaché siège à titre de membre de l’UNCMAC pendant une période de six mois. La dernière affectation du genre couvrait la période allant de décembre 2002 à juin 2003. De plus, à titre de membre du groupe consultatif, l’attaché mène des inspections régulières de la zone démilitarisée et enquête en cas de violation de l’armistice.

Date de modification :