ARCHIVÉE - Opération Solitude

Cette page Web a été archivée dans le Web

L'information dont il est indiqué qu'elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Récemment, le Département des opérations de maintien de la paix des Nations Unies a demandé aux Forces canadiennes d'affecter un officier supérieur aux postes de conseiller militaire et d'officier de liaison supérieur auprès du Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour l'Afrique occidentale (SRSG pour l'Afrique occidentale). Cette demande a été faite au nom du Département des affaires politiques des Nations Unies. Le Colonel Daniel Redburn a été sélectionné pour cette mission, nommée opération Solitude, et affecté à Dakar, au Sénégal, le 22 mars 2003.

L'opération Solitude est possible grâce à une initiative de partage de coûts et de ressources entre le ministère de la Défense nationale et le Programme de sécurité humaine du ministère des Affaires étrangères et du Commerce international (MAECI). Dans le cadre de cette entente novatrice, les Forces canadiennes ont procédé à l'affectation du Colonel Redburn et le Programme de sécurité humaine du MAECI paiera les coûts du déploiement de 12 mois.

La mission du SRSG pour l'Afrique occidentale consiste à résoudre les différends entre le Cameroun et le Nigéria en ce qui concerne la péninsule de Bakassi, attribuée au Cameroun par une décision de la Cour internationale de Justice, le 10 octobre 2002. Le Nigéria a récusé cette décision le 23 octobre 2002, en raison du fait que les gens de Bakassi sont en majorité des Nigérians. Le 27 novembre 2002, afin de prévenir le déclenchement des hostilités, le Secrétaire général des Nations Unies, Kofi Annan, a annoncé la création d'une commission mixte, présidée par le SRSG pour l'Afrique occidentale, dont les deux pays ont accepté de faire parti.

La péninsule de Bakassi couvre environ 1 000 km2 de mangrove située sur la côte occidentale de l'Afrique, entre le sud-est du Nigéria et le nord-ouest du Cameroun. Le peu de surface habitable est occupée par environ 70 000 habitants, des Nigérians pour la plupart. La péninsule s'étend sur le golfe de Guinée, qui renferme les champs de pétrole les plus riches d'Afrique. Ainsi, le nœud du problème réside dans la définition de la frontière maritime, qui aura une grande incidence sur les efforts de production de pétrole des deux pays.

Le Canada a plusieurs raisons de prendre part à la mission du SRSG pour l'Afrique occidentale. Il a officiellement exprimé son désir de participer aux affaires africaines par le Plan d'action pour l'Afrique proposé à la conférence du G-8, qui s'est tenue en 2002, à Kananaskis, en Alberta. En outre, la prévention des conflits constitue l'approche la moins coûteuse et la plus souhaitable pour régler les différends à propos de Bakassi. De surcroît, l'Initiative de paix et de sécurité du Plan d'action pour l'Afrique du Canada cible la région occidentale de l'Afrique. En envoyant un officier de liaison supérieur au SRSG pour l'Afrique occidentale, le Canada saisit une bonne occasion de participer de façon considérable à la mission et d'obtenir de précieux renseignements sur le fonctionnement de la sous-région.

Le poste d'officier de liaison supérieur est d'une durée d'un an.

Commandant de la force opérationnelle Dakar : Colonel Daniel Redburn

Date de modification :