ARCHIVÉE - Opération Structure

Cette page Web a été archivée dans le Web

L'information dont il est indiqué qu'elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

L'opération Structure a constitué l'intervention d'aide humanitaire des Forces canadiennes en réaction aux tsunamis qui ont ravagé l'Asie du Sud-Est le 26 décembre 2004.

L'Équipe d'intervention en cas de catastrophe (DART) des Forces canadiennes a commencé ses opérations de déploiement dans les heures suivant l'annonce de la dévastation causée par les tsunamis. La DART est constituée d'un groupe de médecins militaires et d'ingénieurs aux aptitudes multiples, ainsi que de soldats capables de fonctionner dans un environnement particulièrement difficile. La DART est le moyen d'intervention des FC le meilleur et le plus efficace dans le cas de désastres d'une telle ampleur.

Le 2 janvier 2005, le premier ministre a annoncé le déploiement imminent de la DART dans la région d'Ampara, au Sri Lanka. Ce déploiement s'est confirmé dans les jours qui ont suivi les recommandations finales des 17 membres de l'équipe de reconnaissance interministérielle, envoyée au Sri Lanka le 30 décembre. L'équipe de reconnaissance comprenait un détachement précurseur composé de 11 membres des Forces canadiennes. Le 19 février 2005, la DART a terminé avec succès sa mission d'aide humanitaire de 40 jours au Sri Lanka.

La région d'Ampara est située sur la côte est du Sri Lanka, à environ 300 kilomètres de la capitale, Colombo. Ampara, qui compte approximativement 600 000 habitants, est l'une des régions qui ont été les plus durement ravagées par les tsunamis du 26 décembre. Environ 10 400 personnes y auraient été tuées. On évalue à 180 000 le nombre de personnes déplacées. Par ailleurs, l'hôpital et les systèmes d'approvisionnement en eau ont subi des dommages considérables.

Les équipes de services médicaux de la DART ont examiné plus de 7620 patients. Les ingénieurs ont produit près de trois millions et demi de litres d'eau potable et ont permis à plus de 70 000 personnes de franchir un cours d'eau de la région. De plus, la DART a mené à bien de nombreux projets d'aide humanitaire dans les collectivités, dont la réparation d'écoles, le nettoyage des débris et la construction d'abris provisoires.

La réaction du Canada à l'annonce des tsunamis a été rapide et généreuse. L'aide canadienne s'est concentrée au Sri Lanka, où l'on compte environ 30 000 morts et 490 000 personnes déplacées.

Le déploiement de la DART se conjugue aux efforts de plus de 100 organismes gouvernementaux et non gouvernementaux travaillant dans la région d'Ampara.

Date de modification :