ARCHIVÉE - Opération Tatou

Cette page Web a été archivée dans le Web

L'information dont il est indiqué qu'elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Dans le cadre de l’opération Tatou II, les Forces canadiennes ont participé à l’effort visant à soutenir la réunion des chefs de gouvernement des pays du Commonwealth qui a lieu du 27 au 29 novembre à Port of Spain (Trinité-et-Tobago).

La force opérationnelle

L’opération Tatou visait à assurer des capacités de surveillance maritime et de transport aérien en soutien à la force de défense de Trinité-et-Tobago.

La composante de transport aérien de l’opération Tatou a consisté en un aéronef de transport à long rayon d'action CC-150 Polaris de la 8e Escadre Trenton. L’aéronef a transporté plus de 200 militaires et policiers des pays de la collectivité des Caraïbes à Port of Spain afin d’aider les autorités trinidadiennes au cours de la réunion.

La composante de surveillance maritime de l’opération, qui s’est déroulé tout au long de la réunion, comprenait les éléments suivants :

  • Le NCSM Ville de Québec, une frégate de classe HALIFAX en provenance de Halifax (N.-É.);
  • Un patrouilleur maritime à grand rayon d'action CP-140 Aurora de la 14e Escadre Greenwood;
  • Une équipe de liaison maritime des Forces maritimes de l'Atlantique qui se trouvera à terre, à Trinité-et-Tobago.

La mission

Le sommet des chefs de gouvernement du Commonwealth, qui s’est déroulé du 27 au 29 novembre 2009, a réunit à Port of Spain (Trinité-et-Tobago) des milliers de délégués, y compris 53 chefs de gouvernement. Cet événement a lieu aux deux ans et offre aux chefs de gouvernement du Commonwealth un forum afin de discuter et d’accepter des politiques et des initiatives collectives.

Trinité-et-Tobago est un des plus petits pays à accueillir un sommet international de cette importance. Étant donné les importants défis en termes de logistique et de sécurité, le gouvernement du pays a demandé l’aide du Canada et d’autres pays. Le Canada a répondu à cette demande en mettant sur pied l’opération Tatou en vue d’assurer des capacités de surveillance maritime et de transport aérien en soutien à la force de défense du pays.

L’opération Tatou s’est précédemment déroulée avec succès, avec une composition similaire, en vue d’appuyer le sommet des Amériques qui avait eu lieu à Trinité-et-Tobago du 17 au 19 avril 2009.

La participation des Forces canadiennes aux dispositions de sécurité de la réunion des chefs de gouvernement des pays du Commonwealth s’inscrit dans le mandat des FC, soit de protéger l’Amérique du Nord et de contribuer à la paix et à la sécurité internationales. L’aide des FC lors de ce sommet illustre les intérêts et l’engagement du Canada non seulement envers le Commonwealth, mais aussi envers nos voisins des Amériques.

Date de modification :