Opération Metric

Galerie d'images

L’opération Metric a constitué la participation périodique du Canada aux efforts internationaux visant à améliorer la sécurité dans la région de l’Est de la Méditerranée, précisément le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord.

Contexte de la mission

Le printemps arabe et les changements politiques rapides qui ont suivi ont poussé le gouvernement du Canada à élargir son approche relative aux défis en matière de sécurité dans la région du Moyen-Orient et l'Afrique du Nord. Parmi les résultats, citons l'élaboration de l'opération Metric, une mission flexible qui peut être utilisée pour offrir des contributions canadiennes adaptées à la tâche à une vaste gamme d'initiatives multinationales dans la région.

La première force opérationnelle déployée dans le cadre de l'opération Metric était composée du Navire canadien de Sa Majesté (NCSM) Charlottetown, qui a travaillé avec la flotte de l'Organisation du Traité de l'Atlantique Nord (OTAN) menant l'opération Active Endeavour dans la mer Méditerranée du 25 janvier au 29 avril 2012.

Opération Active Endeavour

Cette mission maritime, qui fait partie de l'intervention à volets multiples de l'OTAN contre le terrorisme, est menée dans la mer Méditerranée par des navires, des sous-marins et des aéronefs de patrouille maritime sous le commandement global du Commandement de la Force interarmées à Naples et sous la direction du Commandement de composante maritime alliée à Naples. Ces vaisseaux mènent des opérations de sécurité maritime pour démontrer la détermination de l'OTAN de décourager et de perturber le terrorisme ainsi que de défendre les civils et les biens civils contre celui-ci.

La participation périodique du Canada à l'opération Active Endeavour a commencé en 2004, avec l'opération Sirius. Du 15 octobre au 14 décembre 2004, deux aéronefs de patrouille maritime CP140 Aurora de la 14e Escadre Greenwood, en Nouvelle-écosse, ainsi que leur équipage et le personnel au sol, ont été déployés en Italie pour mener des missions lointaines au-dessus de la mer Méditerranée à partir de la base aérienne de l'OTAN située à Sigonella, sur l'île de la Sicile.

Au fil des années, cinq navires de guerre canadiens ont également été déployés dans le cadre de l'opération Sirius:

  • Le NCSM Montréal (du 22 février au 28 mars 2005);
  • Les NCSM Athabaskan et Iroquois en 2006;
  • Le NCSM Toronto (d'octobre à décembre 2007);
  • Le NCSM Vancouver (du 1er novembre 2011 au 10 janvier 2012).

Effets de la mission

Toute la population mondiale dépend du transport maritime pour l'expédition de marchandises vitales, particulièrement la nourriture et le carburant. L'OTAN a accepté la responsabilité pour la protection des ressources maritimes des pays membres et du commerce international contre les menaces possibles, ainsi que contre toute attaque visant leur territoire qui pourrait provenir de la mer.

Bien que son mandat se limite à la détection et à la dissuasion d'activités liées au terrorisme, la flotte de l'OTAN déployée dans le cadre de l'opération Active Endeavour a amélioré la sécurité et la stabilité dans la mer Méditerranée, ce qui est extrêmement bénéfique pour le commerce. L'opération Active Endeavour a également suscité de l'intérêt pour le Dialogue méditerranéen, le programme de l'OTAN visant la collaboration en matière de sécurité avec l'Algérie, l'Égypte, Israël, la Jordanie, la Mauritanie, le Maroc et la Tunisie.

Les forces maritimes de l'opération Active Endeavour peuvent également jouer un rôle important dans la gestion de crises en s'occupant de tâches comme l'application d'un embargo contre les armes, la conduite d'opérations d'interception maritime et la présentation d'aide humanitaire immédiate à la suite d'une catastrophe naturelle.

Importance de la sécurité maritime

Les forces maritimes déployées à l'échelle internationale offrent au gouvernement du Canada une gamme de possibilités pour l'intervention en cas de crises au-delà de nos frontières. Les opérations de sécurité maritime améliorent la sécurité des Canadiens et des Canadiennes au pays et à l'étranger, en plus de soutenir notre politique étrangère et nos objectifs en matière de sécurité nationale et collective.

Le déploiement de frégates en soutien à l'opération Active Endeavour permet également d'appuyer les efforts diplomatiques canadiens à l'étranger et de faire la promotion de nos valeurs par l'entremise de contacts et d'échanges réguliers avec nos partenaires régionaux au sein du gouvernement, des forces armées étrangères, de nos partenaires de la coalition et des responsables du développement.

La sécurité maritime affecte directement la disponibilité et le coût des marchandises essentielles partout dans le monde. L'économie canadienne dépend des exportations et environ 90 pour cent du commerce mondial s'effectue par la mer.

Déploiements antérieurs dans le cadre de l'opération Metric

Force opérationnelle Charlottetown

La frégate de classe Halifax NCSM Charlottetown a été déployée dans le cadre de l'opération Metric pour servir au sein du 1er Groupe de la Force navale permanente de réaction de l'OTAN dans l'opération Active Endeavour, la mission de lutte contre le terrorisme de l'OTAN dans la mer Méditerranée. La présence du NCSM Charlottetown dans la mer Méditerranée a également donné au Canada la flexibilité et la capacité nécessaires pour intervenir rapidement en cas de crises émergentes au Moyen-Orient et en Afrique du Nord.

Le NCSM Charlottetown transportait un équipage d'environ 250 personnes, dont un détachement d'hélicoptère CH124 Sea King. Au sein de la flotte de surface déployée dans le cadre de l'opération Active Endeavour, sa tâche était de détecter et de dissuader les activités terroristes, ainsi que d'assurer la protection contre celles-ci, en patrouillant dans la zone de responsabilité.

Le NCSM Charlottetown a quitté son port d'attache d'Halifax, en Nouvelle-Écosse, le 8 janvier 2012. Il est demeuré dans la zone d'opérations de l'opération Active Endeavour jusqu'au 29 avril, date à laquelle il a accosté à Djibouti en route vers la mer d'Arabie.

Liens

Organisation du Traité de l'Atlantique Nord

Date de modification :