Soutien aux opérations françaises au Mali

Galerie d'images

Les Forces armées canadiennes ont soutenu l’opération Serval du gouvernement français, son intervention militaire dans le Mali, un pays de l’Afrique de l’Ouest du 15 janvier au 13 mars 2013.

Force opérationnelle aérienne au Mali

La contribution du Canada aux opérations françaises au Mali consistait en un aéronef de transport de charges lourdes CC-177 Globemaster III et approximativement 40 membres de l'Aviation royale canadienne : des équipages de bord et des équipes de maintenance du 429e Escadron de transport et des techniciens des mouvements du 2e Escadron des mouvements aériens, deux unités de la 8e Escadre Trenton, dans le Sud de l'Ontario.

La Force opérationnelle aérienne au Mali a mené 48 vols et a transporté environ 1 618 600 livres (3 560 920 kilos) de ressources au total.

Le mandat de la Force opérationnelle aérienne au Mali se limitait au transport aérien et le combat y était explicitement exclu. Le transport aérien touchait des ressources comme le personnel, les véhicules et le ravitaillement (nourriture, eau, équipement médical, etc.)

Le CC 177 Globemaster a quitté Trenton à destination de l’Europe le 15 janvier 2013 et a mené la première sortie opérationnelle de ce déploiement le 17 janvier, transportant un véhicule blindé léger français, du matériel médical et des munitions d’Évreux, en France, à Bamako, la capitale du Mali.

Contexte de la mission

Origines de l’opération Serval

L’opération française Serval a commencé le 11 janvier 2013, date à laquelle le président malien, Dioncounda Traoré, a présenté une demande urgente d’aide étrangère dans le combat de son gouvernement pour freiner les progrès d’extrémistes islamiques liés à Al-Qaïda et reprendre le territoire occupé par ceux-ci. En réponse, le président français, François Hollande, a autorisé une opération de combat conjointe avec les forces gouvernementales maliennes visant à protéger Bamako, la capitale, et à reprendre le territoire occupé par les militants.

Contexte juridique

Menée dans le respect absolu de la Charte des Nations Unies, l’opération Serval était menée en vertu de la résolution 2085 du Conseil de sécurité de l’ONU (20 décembre 2012), qui autorisait le déploiement de la Mission internationale de soutien au Mali sous conduite africaine (MISMA) et demandait à la communauté internationale de soutenir cette mission et les forces de défense et de sécurité du Mali.

Le Canada se joint aux efforts

Le 14 mars 2013, le Premier ministre Harper a affirmé que le déploiement d'un CC 177 pour le transport aérien stratégique entre la France et Bamako au Mali se poursuivra aussi longtemps que le Canada identifiera un besoin.

Le 14 février 2013, Peter MacKay, ministre de la Défense nationale, et John Baird, ministre des Affaires étrangères ont annoncé que la mission se poursuivra jusqu’au 15 mars 2013.

Le 24 janvier 2013, Peter MacKay, ministre de la Défense nationale, et John Baird, ministre des Affaires étrangères, ont fait une déclaration conjointe comme quoi le Globemaster canadien allait poursuivre sa tâche de soutien des opérations françaises au Mali jusqu’au 15 février 2013.

Le 14 janvier 2013, le premier ministre Stephen Harper a annoncé que le président Hollande avait demandé l’aide du Canada au Mali et que le Canada fournirait un aéronef de transport de charges lourdes CC 177 Globemaster pour une semaine afin d’aider au déploiement de forces affectées à l’opération Serval.

Date de modification :