À propos des Forces d’opérations spéciales

À l’heure actuelle, les Forces d’opérations spéciales du Canada sont mises sur pied et commandées par le Commandement des Forces d’opérations spéciales du Canada (COMFOSCAN). Le COMFOSCAN est une organisation à haut niveau de préparation, prête à déployer les Forces d’opérations spéciales à très court préavis pour protéger le Canada et les Canadiens contre les menaces touchant les intérêts nationaux, au pays et à l’étranger.

Le COMFOSCAN est en mesure de contribuer aux opérations menées par les Forces armées canadiennes (FAC) dans l’ensemble du spectre des conflits, soit de la paix totale à la guerre absolue. Par conséquent, le COMFOSCAN offre, au besoin, un soutien d’opérations spéciales aux FAC lorsqu’elles mènent des opérations à l’étranger.

La principale mission du COMFOSCAN est de lutter contre le terrorisme. Ses membres doivent donc subir un entraînement rigoureux et spécialisé et travailler de concert avec les organismes de maintien de l’ordre locaux, au besoin, en vue de protéger les Canadiens contre la menace du terrorisme.

Le commandant du COMFOSCAN relève directement du chef d’état-major de la Défense et il est important de noter que la direction des Forces canadiennes et du ministère de la Défense nationale assurent une surveillance complète de toutes les opérations du COMFOSCAN.

Le COMFOSCAN est constitué d’un élément de quartier général et de cinq unités : la Deuxième Force opérationnelle interarmées 2 (FOI 2), le Régiment d’opérations spéciales du Canada (ROSC), le 427e Escadron d’opérations spéciales d’aviation (EOSA), l’Unité interarmées d’intervention du Canada – Incidents chimiques, biologiques, radiologiques et nucléaires (UIIC-ICBRN) et le Centre d’instruction des opérations spéciales du Canada (CSOTC).

 

Tâches opérationnelles

Voici les cinq tâches stratégiques du COMFOSCAN :

  • Conseiller le chef d’état-major de la Défense et d’autres commandants opérationnels des FAC en matière d’opérations spéciales;
  • Mettre sur pied des forces d’opérations spéciales (FOS) à haut niveau de préparation (SOF) capables de se déployer dans le cadre d’une opération des FAC de plus vaste envergure ou de façon indépendante;
  • Mener et commander des opérations des FOS au nom du CEMD;
  • Améliorer sans cesse les capacités et les tactiques des FOS;
  • Maintenir et favoriser les relations avec les partenaires du Canada en matière de sécurité et les forces d’opérations spéciales alliées.

Afin de bien exécuter ces tâches stratégiques, le personnel du COMFOSCAN est organisé, formé, équipé et toujours prêt à accomplir un large éventail de tâches opérationnelles, notamment :

  • Libération d’otages;
  • Action directe;
  • Intervention en cas de crise CBRN;
  • Exploitation de site sensible;
  • Lutte contre les armes de destruction massive;
  • Opérations spéciales maritimes;
  • Soutien aux opérations d’évacuation de non-combattants;
  • Opérations de protection spéciales;
  • Défense, diplomatie et assistance militaire.

Grâce à sa petite taille et à ses capacités particulières, le COMFOSCAN assure au Canada des forces d’intervention militaires agiles, souples et à déploiement rapide.

 

Forces opérationnelles spéciales

Le COMFOSCAN a recours à un concept d’opération intégré combinant les capacités de toutes les unités dans une force opérationnelle spéciale (FOS) capable d’accomplir les missions et les tâches qui lui sont assignées. Par conséquent, selon les tâches à accomplir, diverses combinaisons de personnels de la FOI 2, du ROSC, du 427 EOSA et de l’UIIC sont créées pour former une force opérationnelle spéciale, selon le cas, chargée d’accomplir les missions qui lui sont confiées.

Le commandant se fonde sur plusieurs critères pour décider quelle force opérationnelle ou équipe déployer, notamment :

  • L’ampleur du problème;
  • Le délai d’intervention requis;
  • L’effet que l’on doit produire;
  • Le niveau de précision requis.

Comme il doit s’acquitter de certaines tâches permanentes assignées aux FAC par le GC, par exemple, intervenir en cas d’attaque terroriste, de crise internationale ou de menace CBRN, le COMFOSCAN a mis sur pied plusieurs forces opérationnelles spéciales permanentes :

  • Force opérationnelle d’intervention immédiate (FOII). La FOII est la force opérationnelle au plus haut niveau de préparation à la disposition du gouvernement du Canada. Elle peut se déployer avec un préavis extrêmement court afin de régler des problèmes qui pourraient nuire aux intérêts du pays. Elle comprend des membres de toutes les unités du COMFOSCAN et est dirigée par la FOI 2. La FOII se concentre d’abord et avant tout sur les opérations de lutte contre le terrorisme, au pays ou à l’étranger.
    • Voici certaines des tâches qui lui incombent : Libération d’otages, action directe, intervention en cas d’incident CBRN, exploitation de site sensible, contre-prolifération, opérations spéciales maritimes.
  • Force opérationnelle – Incidents chimiques, biologiques, radiologiques et nucléaires (CBRN). Cette force opérationnelle s’appuie sur le personnel et les capacités de l’UIIC et comprend la contribution du COMFOSCAN à l’Équipe d’intervention CBRNE nationale du Canada, dirigée par la GRC. La force opérationnelle CBRN assure une intervention rapide en cas de crise ou d’incident majeur se produisant au Canada. Elle se concentre principalement sur la lutte contre le terrorisme comportant des éléments de nature chimique, biologique, radiologique et (ou) nucléaire. La force opérationnelle offre une intervention technique en cas d’incident CBRN et peut recourir, au besoin, aux capacités des autres unités du COMFOSCAN. À la demande du gouvernement du Canada, la Force opérationnelle CBRN peut également mener des opérations de contre-prolifération et se déployer à l’étranger.
    • Voici certaines des tâches qui lui incombent : Reconnaissance, surveillance, échantillonnage, services limités de décontamination pour le personnel de la force opérationnelle et exploitation de site sensible.
  • Force opérationnelle Arrowhead. La FO Arrowhead est une force adaptable et agile capable de réagir à court préavis aux menaces et aux incidents survenant n’importe où sur la planète. Bien qu’elle mène ses opérations principalement à l’étranger, elle peut également se déployer au Canada. C’est une FOS à haut niveau de préparation capable de se déployer sans délai en cas de crise pour de courtes périodes. Dirigée par le ROSC, la FO Arrowhead comprend du personnel des quatre unités du Commandement et effectue la première intervention et peut être un précurseur au déploiement d’une autre FOS ou d’une force opérationnelle conventionnelle.
    • Voici certaines des tâches qui lui incombent : Action directe, intervention en cas d’incidents CBRN, exploitation de site sensible, contre-prolifération, soutien aux opérations d’évacuation des non-combattants, opérations de protection spéciale.
  • Équipes FOS. Il s’agit de petites équipes du personnel du COMFOSCAN qui exécutent des tâches ne relevant pas des trois forces opérationnelles permanentes. Ces équipes sont habituellement déployées pour de courtes périodes de temps, généralement pour un maximum de six mois. Elles se composent de personnel et de ressources provenant des quatre unités.
    • Voici certaines des tâches qui leur incombent : défense, diplomatie et assistance militaire, conseils stratégiques, planification et liaison, reconnaissance stratégique et soutien à la sécurité pour les opérations d’autres organisations du gouvernement du Canada.

La FOII, la Force opérationnelle CBRN, la Force opérationnelle Arrowhead et les équipes FOS ne représentent pas la totalité des capacités du COMFOSCAN, qui est capable de mettre sur pied des forces supplémentaires pour répondre, sur demande, à des besoins particuliers.