À propos de nous

Renseignements généraux

Les Canadiens ont servi avec distinction au sein de diverses forces spéciales alliées au cours de la Deuxième Guerre Mondiale. L'une d'elle était la 1re Brigade de service spécial, une organisation légendaire, composée de soldats canadiens et américains, aussi connue sous le nom de la "Brigade du Diable". Elle possède des états de service remarquable malgré une adversité écrasante. Bien que les tactiques, l'armement et la technologie aient changé, les soldats de la FOI 2 perpétuent les qualités de base qui définissent de telles unités.

La FOI 2 a été créée le 1er avril 1993 lorsque les Forces armées canadiennes (FAC) ont accepté la responsabilité des opérations fédérales antiterroristes, qui relevaient auparavant de la GRC. La FOI2 existe pour protéger les intérêts nationaux canadiens et combattre le terrorisme et les menaces aux Canadiens au pays et à l’étranger. L'unité n'a cessé d'évoluer depuis sa création pour faire face aux menaces d'aujourd'hui. Comme les événements du 11 septembre 2001 l'ont montré, la menace terroriste provient d'un ennemi insaisissable, subtil et déterminé. Pour conserver une avance dans cet environnement opérationnel, la FOI 2 développe continuellement de nouvelles capacités, de nouvelles technologies et de nouvelles tactiques.

L'année 2001 a marqué un jalon important dans l'histoire de la FOI 2. L'unité s'est engagée dans la coalition internationale des forces d'opérations spéciales en Afghanistan terminant ses opérations en novembre 2002. Au cours de ce déploiement, la FOI 2 a, pour la première fois, exercé un rôle de combat majeur à l'étranger. L'unité a assumé un rôle crucial au cours des opérations de la coalition des forces d'opérations spéciales, et ses membres ont mérité le respect des alliés du Canada pour leur professionnalisme.

Notre mission

La FOI2 protège les intérêts canadiens et lutte contre le terrorisme au pays et à l'étranger.

Nos Messages

Nous sommes l’unité ayant la disponibilité opérationnelle la plus élevée et l’unité de combat la plus précise au pays.

Nous sommes une unité spécialisée au sein du Commandement des Forces d’opérations spéciales du Canada, mais nous sommes à notre meilleur lorsque nous travaillons conjointement avec chaque section des Forces armées canadiennes en appui au gouvernement du Canada.

Nous travaillons quotidiennement avec des organismes canadiens de sécurité et de renseignement, afin de fournir des capacités complémentaires et uniques.

Nous sommes de proches alliés des meilleures forces d’opérations spéciales à l’échelle mondiale, ce qui nous permet de fonctionner de façon harmonieuse lorsqu’on nous demande de le faire.

Nous élaborons de nouvelles tactiques pour demeurer à l’avant-garde de nos adversaires, et nous mettons à l’essai de nouvelles technologies qui seront adoptées par les Forces armées canadiennes.

Nous entrons en action seulement à la demande du gouvernement du Canada.

Nous percevons notre rôle comme en étant un de protection et non pas un de vengeance.  Nous gardons le silence quant à nos actions, mais nous n’enfreignons jamais la loi.

Qu’est-ce que la FOI 2?

Le travail qu’effectue notre unité suscite beaucoup d’intérêt. Nous pouvons discuter de la plupart des aspects de notre travail, mais il nous faut en garder certains privés. Toutefois, si vous êtes intéressés à savoir qui nous sommes et ce que nous faisons, voici certains éléments clés que nous aimerions partager avec vous.

Nous sommes des professionnels discrets.

Nous existons pour servir le Canada. Nous faisons ce que le gouvernement nous demande de faire, mais comprenez que nous ne pouvons expliquer à tous comment nous procédons. Nous sommes très réservés, car nous devons être discrets. Nous n’obtenons pas de reconnaissance ni de renommée pour notre travail. Nous le faisons afin que les Canadiens puissent dormir la nuit.

Nous visons l’excellence.

Le niveau de responsabilité et de confiance dont nous faisons preuve nous permet d’accomplir notre travail de la meilleure façon possible. Les membres de l’unité sont hautement motivés et axés sur la mission, ce qui nous donne le sentiment d’être utile et nous permet d’atteindre les objectifs les plus ambitieux.

Nous travaillons avec nos collègues

Nous travaillons avec nos partenaires de sécurité nationale et tous nos collègues des Forces armées canadiennes et des autres ministères gouvernementaux pour répondre aux besoins opérationnels du gouvernement du Canada. Nous travaillons avec nos alliés à l’étranger pour veiller à participer à une conversation actuelle et nécessaire sur la sécurité mondiale.

Nous sommes un outil précis et exact.

Nos services peuvent être utilisés dans le cadre de toute menace. Nous restons à la fine pointe des tactiques et de la technologie afin d’avoir une longueur d’avance sur nos ennemis. Nous sommes prêts à intervenir contre toute menace aux Canadiens, au pays ou à l’étranger, et on nous démontre une très grande confiance pour ce qui est de l’exécution des missions dans le cadre desquelles nous sommes déployés.

Nous sommes Canadiens.

Nous sommes fiers de notre identité canadienne et nous sommes donc uniques dans le contexte de la sécurité mondiale. Nous travaillons avec le gouvernement du Canada tous les jours pour veiller à demeurer une composante utile et pertinente de la société canadienne.

Nous n’enfreignons pas la loi.

Bien que nous gardions le silence sur la façon dont nous accomplissons nos missions, nous suivons un code d’éthique strict. Nous restons calmes et prudents dans l’exécution de notre travail, et nous adhérons strictement aux lois canadiennes et internationales en tout temps.

Nous faisons plus que de défoncer des portes.

Peu importe la nature des besoins du gouvernement du Canada, qu’il requiert de l’information, de l’expérience, des conseils ou des actions concrètes, nous sommes toujours prêts à intervenir. Nous maintenons un état de préparation des plus élevés afin de protéger les intérêts du Canada de toute menace.

Nous sommes prêts.

Responsabilité de l'unité

La FOI 2 est une unité des FAC et elle est assujettie exactement au même code de conduite, à la même discipline militaire et à la même législation prépondérante du Code criminel que toute autre unité militaire. Vu la nature stratégique de ses opérations, l'unité rend compte directement au commandant du Commandement des Forces d'opérations spéciales du Canada. Cela permet un commandement et contrôle très à-propos, l'accès au renseignement stratégique, et le contrôle jugé essentiel aux opérations militaires entreprises pour répondre aux objectifs nationaux. Le commandant des Forces d'opérations spéciales rend compte au Chef d'état-major de la Défense, qui rend compte pour sa part au ministre de la Défense nationale.

Au même titre que les autres unités des FAC, la FOI 2 respecte les règles d'engagement (RDE) autorisées par le Chef d'état-major de la Défense. Ses membres ont droit aux mêmes services de soutien et de santé que les autres militaires, ils sont assujettis aux systèmes de justice militaire et civile, et ils doivent se soumettre aux mêmes règlements et ordonnances que le reste des FAC. Comme pour toute autre unité des FAC, les organismes de surveillance interne des FAC, y compris le Chef - Services d'examen, la Commission d'examen des plaintes concernant la police militaire, le Conseil d'examen des traitements et avantages, le Bureau d'accès à l'information et l'Ombudsman des FAC ont tous accès à la FOI 2 s'ils doivent exercer leurs fonctions.

Sécurité

La FOI 2 est assujettie à des mesures de sécurité très strictes en vue de protéger l'unité et sa mission. À n'en pas douter, le type d'opérations attribuées à la FOI 2 captive naturellement l'intérêt du public, mais la divulgation de l'information présente de nombreux risques. Les FAC admettent la nécessité de renseigner les Canadiens sur les mesures mises en place par leur gouvernement pour les protéger contre la menace du terrorisme. Depuis sa création, la FOI 2 a effectué de nombreuses démonstrations de sa capacité à l'intention des autorités pertinentes qui ont besoin de connaître le potentiel de l'unité, dans le cadre du poste qu'elles occupent. Ces destinataires incluent la chaîne de commandement des FAC, les parlementaires, les responsables gouvernementaux, la police, ainsi que les officiers des forces d'opérations spéciales alliées. De plus, le gouvernement a renseigné les Canadiens sur la FOI 2 en signalant au public la création de l'unité en 1992 et son accroissement après le 11 septembre 2001, en annonçant l'engagement de la FOI 2 en Afghanistan en 2001 et en 2005, en accordant aux membres de l'unité la U.S. Presidential Unit Citation et en répondant aux questions des médias au sujet de l'unité, sous réserve des limites de la politique en matière de sécurité. En 2012, COMFOSCAN a déployé la FOI 2 pour l’opération Nanook au cours de laquelle un scénario réaliste d’entraînement avait été crée pour soutenir le commandement Canada et faire une démonstration pour les médias et les VVIPs. Bien que l’opération Nanook eût été un succès, l'ouverture et la transparence concernant tous les aspects de l'unité pourraient compromettre gravement l'efficacité du potentiel canadien de lutte contre le terrorisme. L'histoire nous a trop bien appris que les organisations terroristes peuvent se servir avec beaucoup d'efficacité de l'information concernant le personnel, les armes, les tactiques et les méthodes d'une unité pour modifier leurs méthodologies et s'opposer ainsi aux forces justement conçues pour leur infliger une défaite.

La FOI 2 s'est imposée en tant qu'unité bien respectée parmi les forces d'opérations spéciales. Elle y est parvenue au cours de sa brève histoire en raison de la qualité et de la capacité exceptionnelles de ses membres, de son efficacité opérationnelle avérée et de sa capacité à demeurer discrète face au public. Cette réputation a permis à l'unité d'établir, avec les autres unités des forces d'opérations spéciales alliées, des rapports efficaces, basés sur la confiance. Ces rapports permettent à la FOI 2 de partager des possibilités d'échange de technologie, d'information et de formation, ce qui l'aide à assurer au Canada la meilleure défense antiterrorisme possible. La politique des FAC en matière de sécurité pour la FOI 2 est surtout basée sur la situation du Canada et vise à sauvegarder l'échange d'information et surtout, à protéger la capacité antiterroriste du Canada.