FAQs

1) Quelle est la différence entre le ROSC et la Deuxième Force opérationnelle interarmées (FOI 2)?

Le ROSC et la FOI 2 sont deux unités distinctes au sein du Commandement des Forces d’opérations spéciales du Canada (COMFOSCAN) qui ont des capacités et des tâches bien précises. Chaque unité emploie un modèle de sélection et d’instruction différent pour faire en sorte que ses membres puissent réaliser leurs mandats opérationnels particuliers. Il est rare que les unités du COMFOSCAN mènent leurs opérations de façon indépendante. Le COMFOSCAN utilise un concept intégré des opérations fondé sur une force opérationnelle spéciale (FOS) combinant un grand éventail de capacités de FOS pour mener à bien les missions qui lui sont confiées. Il arrive donc fréquemment que des membres du ROSC fassent équipe avec des membres de la FOI 2, de l’UIIC et du 427 EOSA pour accomplir leurs missions et leurs tâches.

 

2) Quelle est la différence entre le ROSC et une unité d’infanterie conventionnelle?

Le ROSC maintient un plus haut degré de préparation opérationnelle et possède des ressources auxquelles un bataillon d’infanterie conventionnel n’a pas accès. Cependant, le ROSC, comme toute unité d’opérations spéciales, n’est pas en mesure d’assumer le rôle essentiel joué par les unités d’infanterie conventionnelles. Le ROSC est organisé et structuré de façon différente pour pouvoir accomplir ses tâches opérationnelles précises.

 

3) Des civils sans expérience militaire peuvent-ils postuler pour un poste au sein du ROSC?

Non. Le ROSC n’accepte que les candidatures de membres qualifiés des Forces canadiennes.

 

4) Les femmes peuvent-elles postuler pour un poste d’opérateur spécial?

Oui. Tous les membres des Forces canadiennes peuvent postuler.

 

5)Les candidats doivent-ils avoir de l’expérience opérationnelle?

Non. L’expérience opérationnelle n’est pas obligatoire.

 

6) Les candidats aux postes d’opérateur des forces spéciales doivent-ils appartenir aux armes de combat?

Non. Tous les membres des Forces canadiennes, peu importe leur corps de métier, peuvent postuler au ROSC, y compris comme opérateur des forces spéciales.

 

7) Les exigences en matière de forme physique sont-elles différentes pour les opérateurs des forces spéciales et pour les responsables du soutien aux opérations spéciales?

Oui, les normes en matière de forme physique sont différentes pour ces deux groupes (voir Comment se joindre au ROSC pour obtenir plus de détails). Peu importe le groupe auquel vous désirez appartenir, vous devriez faire tout en votre pouvoir pour dépasser les normes minimales. Le fait de se contenter de faire le strict minimum est contraire aux valeurs primordiales des opérations spéciales.

 

8) Si je suis admis au sein du ROSC à titre de responsable du soutien aux opérations spéciales, pourrai-je devenir un opérateur des forces spéciales?

Les responsables du soutien peuvent postuler pour un poste d’opérateur des forces spéciales après avoir passé au moins deux ans dans le poste auquel ils ont été affectés.

 

9) Si je deviens un opérateur des forces spéciales au sein du ROSC, puis-je être muté à la FOI 2?

Le processus de candidature et de sélection pour la FOI 2 est séparé, et vous ne pouvez pas être muté latéralement du ROSC à la FOI 2. Les opérateurs des forces spéciales du ROSC doivent travailler au sein du ROSC pendant trois ans après avoir réussi le cours de qualifications élémentaires des opérations spéciales (QEOS).

 

10) Pourquoi devrais-je poser ma candidature au ROSC?

Vous êtes un guerrier qui réfléchit. Vous êtes un leader. Vous êtes en forme, débrouillard, expérimenté et motivé. Vous rêvez de défis et de possibilités uniques. Peu importe votre grade, vous avez un solide esprit d’équipe et vous êtes prêt à mettre la main à la pâte. Vous voulez travailler avec des gens comme vous, dans un milieu qui vous permettra d’avoir recours pleinement à vos compétences et à vos capacités.

 

D’autres questions? N’hésitez pas,