Exercices et activités

La zone de responsabilité de la Force opérationnelle interarmées (Nord) comprend un certain nombre de caractéristiques environnementales et logistiques uniques qui la rendent différente du reste du Canada. Ces caractéristiques imposent des exigences supplémentaires importantes à la conduite d’exercices et d’activités militaires, ce qui en fait un excellent environnement d’instruction pour les troupes basées au Sud.

La Force opérationnelle interarmées (Nord) joue un rôle essentiel dans le Nord et utilise son expertise locale pour diriger et accueillir le grand nombre d’unités et d’escadrons qui viennent de partout au Canada pour s’entraîner dans l’Arctique, ainsi que pour faire la planification afférente.

Chaque année, la Force opérationnelle interarmées (Nord) dirige des exercices et des activités dans sa zone de responsabilité ou y participe. Citons notamment :

EXNOR (exercices dans le Nord)

Des groupes-brigades de partout au pays mènent des exercices dans la ZResp de la FOIN sur une base annuelle pour mettre à l’épreuve les compétences de leurs membres dans un environnement arctique. Des exercices, comme Trillium Response, de la 4e Division, et Arctic Ram, de la 3e Division, ont eu lieu dans divers endroits du Haut-Arctique et de l’Arctique de l’Est au fil des dernières années et permettent toujours aux membres des Forces armées canadiennes de suivre un précieux entraînement dans l’Arctique. Les Rangers canadiens participent à tous les exercices dans le Nord pour permettre aux militaires du Sud de profiter de leurs connaissances et de leur expertise.

Exercice Northern Mercury

Dirigé par la Force opérationnelle interarmées (Nord), l’exercice Northern Mercury comprend de l’instruction et des exercices touchant les communications à haute fréquence dans le Haut‑Arctique visant à démontrer les capacités des Forces armées canadiennes en matière de communications. Cet exercice se déroule chaque année à divers endroits, notamment Yellowknife et Inuvik, dans les Territoires du Nord-Ouest, ainsi que Cambridge Bay, Iqaluit et la Station des Forces canadiennes Alert, au Nunavut.

Exercice national de recherche et sauvetage

Les exercices nationaux annuels de recherche et sauvetage (SAR) menés par l’Aviation royale canadienne visent à élaborer des meilleures pratiques dans le domaine de la SAR et à mettre à l’épreuve l’interopérabilité de divers ministères fédéraux et partenaires multinationaux. De nombreuses activités d’instruction en matière de SAR se déroulent régulièrement dans le Nord canadien.

Cours de conseiller des opérations dans l’Arctique

Ce cours permet aux membres des Forces armées canadiennes d’acquérir une vaste gamme de connaissances et de compétences liées à des rôles, des missions et des tâches militaires possibles dans le Nord canadien en vue d’améliorer leur compréhension de la région. Ce cours est dirigé par le Centre d’instruction supérieure en guerre terrestre de l’Armée canadienne.

Activités des Rangers canadiens – 1er Groupe de patrouilles des Rangers canadiens

Le 1 GPRC compte plus de 1 850 membres répartis dans 60 patrouilles dans les trois territoires et à Atlin, en Colombie-Britannique, ce qui représente environ quatre millions de kilomètres carrés, ou 40 pour cent de la masse terrestre du Canada, 75 pour cent de ses régions côtières et 8 000 kilomètres (5 000 milles) d’Est en Ouest.

Les membres du 1 GPRC mènent plus de 110 exercices et opérations par année, ce qui comprend des patrouilles d’entraînement et de souveraineté locale, de multiples exercices de patrouille et activités d’instruction interarmées, des inspections d’emplacements du Système d’alerte du Nord, de l’instruction en leadership, du soutien aux opérations et exercices des Forces armées canadiennes, de la prestation de services et du soutien à nos partenaires fédéraux et territoriaux ou à d’autres intervenants.

Activités des Rangers juniors canadiens – 1er Groupe de patrouilles des Rangers canadiens

Les Rangers juniors canadiens comptent 1 650 membres qui mènent des activités à divers moments tout au long de l’année au sein de leur collectivité et dans la région avoisinante. Ces activités consistent généralement en du perfectionnement de compétences de Rangers et de vie, de même qu’en des activités traditionnelles comme le camping, la pêche et la chasse dans les Territoires du Nord-Ouest, au Yukon et au Nunavut.

 Pour en savoir davantage sur les Rangers canadiens et les Rangers juniors canadiens, visitez le http://www.army-armee.forces.gc.ca/fr/1-gprc/index.page.

Date de modification :