Carrefours de soutien opérationnel

Les carrefours de soutien opérationnel (CSO) sont des installations aménagées à l’étranger qui soutiennent les opérations des Forces armées canadiennes (FAC). Il peut s’agir d’installations physiques, ou de fournisseurs de services, ou des deux. Les FAC ont négocié leur mise sur pied au moyen d’ententes avec le pays hôte ou le fournisseur de services. Les CSO permettent aux FAC de transporter du personnel, du matériel, des équipements et des approvisionnements dans des endroits éloignés. Ils peuvent être activés ou désactivés en fonction des besoins.

Les CSO ne sont pas des bases militaires. Les FAC en ont dans des emplacements situés outre‑mer parce que c’est une solution pratique et avantageuse sur le plan financier. Les CSO offrent des moyens rapides, souples et rentables de lancer et de poursuivre des opérations partout dans le monde. Ils permettent aussi aux FAC d’intervenir rapidement en cas de crise, par exemple quand surviennent des catastrophes naturelles.

Emplacements

Les FAC choisissent l’emplacement d’un CSO avec soin, car :

  • ce doit être un endroit sûr dans un pays ami;
  • il doit y avoir là un aéroport, un port maritime, ou les deux, où il sera possible d’exécuter des mouvements de personnel, de matériel, d’équipement et d’approvisionnements.

CSO – Europe

Les FAC ont un petit CSO en Allemagne depuis 2009. Il y est aménagé avec le consentement du gouvernement allemand. Il a d’abord été situé à la base aérienne américaine de Spangdahlem dans l’ouest de l’Allemagne. Le CSO a été déménagé en juillet 2012 à l’aérodrome civilo-militaire de Köln-Bonn. Les FAC ont ainsi acquis un accès à la gamme plus large de services de soutien offerts dans cette région. Les membres des FAC sont co-installés avec la Force aérienne allemande du côté militaire de l’aérodrome.

Cet emplacement au grand aéroport de Köln-Bonn dote le CSO de grandes capacités. En effet, il peut fonctionner jour et nuit, tous les jours. Il dispose d’une infrastructure souple pour répondre aux besoins des FAC. Il donne aussi accès à la gamme complète des réseaux de transport dont il a besoin pour soutenir ses opérations.

CSO – Koweït

En 2011, le Canada a conclu une entente avec le Koweït pour y installer un CSO et se doter ainsi d’un moyen de soutenir les opérations des FAC en Afghanistan. Le détachement de soutien opérationnel a constitué là un carrefour de transport, un endroit où le personnel, le matériel et l’équipement des FAC pouvaient passer d’un mode de transport à un autre (par exemple, d’un avion à un navire). Cela avait pour objet de réduire les frais opérationnels.

Le Canada a signé un nouvel accord avec le Koweït, le 12 mai 2014, pour y établir et y maintenir un CSO. L’accord porte sur le personnel, le matériel et l’équipement des FAC qui passeront par le Koweït à destination et en provenance de zones d’opérations situées en dehors de ce pays. Le CSO soutient aussi les membres et les ressources des FAC susceptibles de se trouver au Koweït.

CSO – Amérique latine et Caraïbes (ALC)

En juin 2016, les FAC ont activé leur premier CSO dans la région de l’Amérique latine et des Caraïbes (ALC). Il a servi de plate-forme de soutien de théâtre aux membres des FAC qui ont pris part à l’exercice Tradewinds 2016 en Jamaïque.

Le soutien fourni comprenait ce qui suit :

  • Services au camp (électricité, hébergement, espaces de travail et installations sanitaires);
  • Entreposage de l’équipement;
  • Transports;
  • Alimentation;
  • Communications;
  • Adjudication de contrats locaux

Opérations du CSO – Niveaux de préparation

État de veille

État de veille

Un CSO qui est en état de veille n’est pas doté en personnel. Il « existe » dans des contrats, des ententes et des plans d’activation. Des membres des FAC visitent l’emplacement au moins une fois par année. Ils confirment alors les ententes établies avec le pays hôte et les entrepreneurs. Ainsi, il est possible d’activer le carrefour rapidement s’il le faut.

État d'encadrement

État d'encadrement

Lorsque les FAC arrivent la première fois dans un théâtre d'opérations, le carrefour qui dessert la région passe de l'état de veille à l'état d'encadrement. Il possède alors des installations limitées et un personnel de petite taille (10 personnes au maximum). Ce cadre peut fournir un soutien opérationnel essentiel, tout en préparant l’activité complète éventuelle, ce qui peut inclure l'entreposage de matériel mis en place d’avance.

Activation complète

Activation complète

Un CSO entièrement activé possède tout ce qu’il lui faut pour appuyer les forces opérationnelles déployées dans le secteur qu'il dessert. Il est doté du personnel et des approvisionnements voulus pour répondre aux besoins immédiats et prévus dans le théâtre d’opérations.

Même quand ils sont entièrement activés, l’ampleur des carrefours de soutien opérationnel varie en fonction de la taille et du degré de complexité qu’il leur faut. Le personnel du soutien opérationnel décide de la nature et de l'envergure des besoins en fonction des opérations à exécuter. Une fois que les capacités d'un carrefour entièrement activé ne sont plus nécessaires, il retourne à l'état de veille ou à l'état d'encadrement.

Fonctions d'un carrefour de soutien opérationnel

Les carrefours de soutien opérationnel sont conçus pour être souples : leur taille augmente ou diminue en fonction des besoins des forces opérationnelles qu'ils servent. Le niveau de soutien dépend de leur état de préparation. Les CSO fournissent une partie ou l'ensemble des services suivants. 

Approvisionnement et passation de contrats locaux

Approvisionnement et passation de contrats locaux

Les CSO sont installés dans des endroits stratégiques dans d’autres pays, de manière à pouvoir obtenir un bon choix de biens et de services locaux en vertu de contrats. L’objectif global est d’avantager les forces opérationnelles déployées. 

Déplacement et entreposage du matériel

Déplacement et entreposage du matériel

Une des fonctions les plus importantes d’un CSO consiste à expédier l’équipement et les approvisionnements aux forces opérationnelles déployées, ou dans le sens inverse.

Quand une opération est en cours, un CSO fournit les installations et le personnel qualifié voulus pour :

  • recevoir les expéditions arrivant par air ou mer;
  • inspecter et préparer le contenu en vue de son utilisation dans le théâtre;
  • reconfigurer les charges en vue de les livrer à leur point de destination en recourant aux moyens nécessaires pour ce faire, par exemple le transport aérien.

Le CSO sert aussi de point de contrôle final. Il inspecte et prépare tout le matériel expédié dans un théâtre d’opérations ou renvoyé au Canada.

Soutien au personnel

Soutien au personnel

Un CSO est un endroit idéal d’où offrir divers services de soutien du personnel, services qui sont nécessaires aux forces opérationnelles en déploiement. Ils comprennent :

  • le groupe d'aide à l'arrivée, qui effectue les tâches administratives relatives au déploiement des membres des FAC dans le théâtre des opérations;
  • le groupe d'aide au départ qui s’occupe du processus de redéploiement au Canada des militaires qui ont terminé leur période de service;
  • les services de paye et de rémunération;
  • la gestion des dossiers du personnel;
  • le congé de décompression dans un tiers lieu.
Soutien aux services de santé

Soutien aux services de santé

Un CSO pleinement activé peut être adapté pour offrir un soutien aux services de santé. Ce soutien nécessite la coopération du pays hôte et peut comprendre ce qui suit :

  • l’évacuation sanitaire par aéronef;
  • l’admission à des hôpitaux locaux de membres malades ou blessés des FAC ayant besoin d’être stabilisés avant de poursuivre leur voyage de retour au pays.
Police militaire

Police militaire

La sécurité est capitale à un CSO. Le Service de sécurité de la Police militaire embauche et supervise les forces de sécurité locales. Cela a pour objet de protéger les entrepôts et les installations d’expédition du fret. À un carrefour pleinement activé, les services de la Police militaire peuvent aussi englober les services d’enquête et d’atténuation des risques.

Soutien technique

Soutien technique

Tout dépendant de son niveau de préparation, un CSO peut offrir une partie ou la totalité des services techniques suivants :

  • accords concernant l’immobilier et contrats de location;
  • évaluation des dangers environnementaux et industriels;
  • construction, utilisation et entretien d’installations;
  • gestion des contrats techniques;
  • services de planification et de conception techniques;
  • mesures de sécurité incendie;
  • services de réduction de la taille de la mission et de fermeture de la mission.
Soutien en matière de communications et d'information

Soutien en matière de communications et d'information

Les CSO peuvent facilement héberger des installations technologiques de base et de pointe relatives à l’information et aux communications.

Date de modification :