Déclaration du général Lawson sur la santé mentale au sien des Forces armées canadiennes

Vidéo / Le 4 décembre 2013

Si la vidéo ne se charge pas correctement, veuillez la voir sur YouTube.

Transcription

Mesdames et messieurs, chaque suicide est une tragédie et la perte de tout soldat est douloureuse et déchirante pour nos militaires et nos familles. Le suicide est une préoccupation mondiale en matière de santé publique.  Mais pour une organisation comme la nôtre, bâtie sur le leadership, la camaraderie et la vigueur, cette réalité nous touche durement. Nous avons mis en place un système de soins de santé spécialisés pour nous appuyer.  Mais pour que nous puissions nous aider les uns les autres, il est essentiel que tous les militaires, comme tous les Canadiens, soient en mesure de reconnaître les symptômes d’une maladie mentale lorsqu’ils surgissent.

Comme vous le savez déjà, chacun d’entre nous a un rôle à jouer lorsqu’il s’agit d’identifier et d’aider ceux qui font face à des problèmes de santé mentale. Ne sous-estimez pas l’impact direct et positif que vous pouvez avoir en tant que supérieur, ami ou subordonné. Nous avons tous la capacité de remarquer un changement de comportement, de s’écouter les uns les autres et d’aider quelqu’un à aller chercher le soutien dont il a besoin.

À ceux qui luttent contre la maladie mentale, ne vous défilez pas. N’attendez pas avant de recourir aux services de soutien et aux soins. Si vous avez des pensées suicidaires, vous pouvez obtenir de l’aide sur-le-champ en composant le 911. Des spécialistes sont aussi disponibles pour vous aider à la clinique de votre base ou de votre escadre, par l’intermédiaire du programme d’aide aux membres, ou encore à l’urgence de l’hôpital de votre région. Recherchez du soutien auprès de vos amis, des membres de votre famille, de votre supérieur, des aumôniers et des professionnels de la santé.

Les tabous liés à la santé mentale doivent cesser. Bien sûr, vous vous attendez à ce que vos collègues vous aident sur le champ de bataille si vous êtes physiquement blessé. Sachez que vos confrères et vos consœurs d’arme combattent aussi à vos côtés dans la lutte contre la maladie mentale. Nous avons tous accès à des soins. De soldat à général, de recrue à retraité : nous sommes une équipe et nous nous soutenons les uns les autres.

Date de modification :