Lieutenant-général Christine Whitecross, Chef personnel militarie prononce quelques mots à propos de Bell Cause pour la cause

Vidéo / Le 27 janvier 2016

Transcription

Le mercredi 27 janvier prochain aura lieu la Journée Bell Cause pour la cause. Cette initiative nous rappelle à tous pourquoi il est si important de discuter ouvertement de santé mentale : ensemble nous pouvons sensibiliser davantage les gens aux maladies mentales et faire tomber les préjugés qui y sont associés.

Le 27 janvier, pour chaque gazouillis contenant le mot-clic #BellCause publié sur Tweeter et chaque partage de l’image Bell Cause pour la cause sur Facebook, Bell versera cinq cents pour soutenir différentes initiatives en santé mentale à l’échelle du Canada. Je sais que je serai actif sur Tweeter – et vous?

Nous sommes très exigeants envers les membres de notre personnel, et c’est aussi vrai pour les militaires des Forces armées canadiennes que pour les employés de la Défense nationale. Nous avons le devoir d’être prêts à les soutenir au besoin. Nous devons privilégier une culture où prendre soin les uns des autres est une priorité. Si vous occupez un poste de direction au sein de l’Équipe de la Défense, vous avez un rôle très important à jouer pour sensibiliser vos employés à la santé mentale. Encouragez-les à demander de l’aide, et assurez-vous que des ressources sont disponibles pour ceux qui en ont besoin.

Un préjugé se définit simplement comme un jugement préalable susceptible de mener au mauvais traitement d’autrui. Il crée un obstacle pour les gens qui songent à demander de l’aide ou du soutien, que ce soit par peur de représailles de la part des autres ou de paraître ridicule à leurs yeux. Nous avons réalisé d’énormes progrès dans la lutte contre les préjugés au sein des FAC, mais il reste encore beaucoup de chemin à parcourir.

Nous pouvons aussi nous attaquer à ce problème d’un point de vue plus personnel. Il est facile de combattre les préjugés qui nous habitent. Renseignez-vous – sachez reconnaître les symptômes associés aux maladies mentales. Soyez gentil avec les autres. Je sais à quel point nous pouvons changer les choses si nous unissons nos efforts. Je suis optimiste à l’idée qu’ensemble, nous pouvons faire ce changement, et vous avez des raisons de l’être aussi. 

Si vous-même ou quelqu’un que vous connaissez avez besoin d’aide, agissez sans attendre. Votre famille, vos amis et vos collègues sont là pour vous écouter et pour vous aider. Consultez votre médecin, parlez à votre superviseur, téléphonez aux programmes d’aide pour les militaires ou rendez-vous à l’urgence de votre région. Vous n’êtes pas seul.

Date de modification :