Policière de première ligne

Vidéo / Le 18 avril 2016

Transcription

Lorsqu’ils disent que nous sommes la force policière de première ligne du Canada, ils le pensent vraiment. Donc lorsque vous êtes envoyé en mission en Afghanistan, vous faites partie de la première ligne. Vous n’êtes pas derrière, pas à côté. Nous sommes le groupe de personnes que vous pouvez mettre en avant. Et je suis formée, parce que je ne suis pas seulement formée en techniques policières, à aller de l’avant.

J’étais là, j’ai survécu, et j’ai aidé un groupe de personnes à accomplir quelque chose. Vous savez, la Police nationale afghane, de s’assoir devant ses membres et de leur montrer des manières différentes pour réaliser leurs tâches, et de les aider à passer à travers une épreuve, aussi difficile que cela a pu être à ce moment, c’est gratifiant. Cent pour cent. Parce qu’ils avaient besoin de notre aide et que nous leur avons donné.

Adjudant Barbara Ann Smith, je suis membre de la Police militaire des Forces canadiennes. Le poste que j’occupe actuellement est celui d’adjudant des opérations policières au Quartier général du Groupe de la Police militaire de la Marine. L’idée fausse la plus répandue est sûrement que notre rôle est très différent de celui de la police civile. Pas vraiment. Parfois, mais cela dépend d’où je suis et de ce que je fais. Mais nous entreprenons beaucoup de missions, et nous avons toujours un pays ici, et des forces dans ce pays, donc l’équipe est très vaste. Je crois que les gens ne savent pas ce que nous faisons, pas du tout.

Je voulais travailler dans les forces policières. Pas nécessairement la Police militaire, mais un service de police. Je pensais à la force policière de St John, ou la GRC, mais les Forces paient mes études, et elles vont me verser un salaire pendant que j’étudie. Je m’engage envers cette équipe, car je ne viens pas d’un milieu aisé, donc, oui je m’engage, absolument.

Je suis Canadienne, et les Forces canadiennes tirent fierté de leurs militaires en forme. Et l’une des manières dont elles assurent cela est par l’entremise de leurs programmes. L’une des choses que j’aime le plus dans mon travail est que j’aide les gens. J’ai contribué à améliorer la vie de certaines personnes, et il ne s’agit pas juste de militaires, mais des membres de leur famille, ou des employés du MDN. Donc, lorsque vous voyez la différence que vous faites dans la vie d’une personne, car vous l’avez aidée d’une manière ou d’une autre, c’est une réalisation extraordinaire.

Date de modification :