Soixante secondes avec le Colonel Jason Kenny, Commandant, la Force opérationnelle aérienne en Irak, l’opération IMPACT

Liens connexes

Vidéo / Le 4 janvier 2018

Transcription

Colonel Jason Kenny, Commandant, la Force opérationnelle aérienne en Irak, l’opération IMPACT

Colonel Jason Kenny : Combien y en avait-il?

Oh! Allô! Je suis le colonel Jason Kenny. Je suis le commandant de la Force opérationnelle aérienne dans le cadre de l’opération IMPACT, et je suis ici aujourd’hui pour relever le défi de soixante secondes.

Est-ce que je peux tout simplement commencer? D’accord.

1. Vous arrive-t-il d’être nerveux? Pourquoi? Comment réussissez-vous à contrôler vos nerfs?

Oui, il m’arrive d’être nerveux. Je suis nerveux pour diverses raisons, tout particulièrement lorsque je me trouve devant une caméra. Et comment est-ce que je parviens à contrôler mes nerfs? Je reviens à mon instruction.

2. Qu’est-ce qui vous passionne?

Je me passionne pour ma famille et le vol.

3. Qu’est-ce qui vous manque le plus du Canada lorsque vous êtes à l’étranger?

C’est ma famille.

4. Les Sénateurs, les Leafs, les Oilers, les Flames ou les Canadiens?

Ça, c’est une question difficile. Si je dois choisir parmi les équipes canadiennes, c’est les Sénateurs. Parmi toutes les équipes, c’est les Bruins.

Je pense que j’en ai déchiré une. Je pense que je ne voulais pas vraiment répondre à celle-là.

5. Nommez les commodités relatives au Canada dont vous profitez le plus ici, dans le cadre de l’Op IMPACT.

J’aime bien le Wi-Fi, qui me permet en fait de parler à ma famille en soirée.

6. Qui sont les héros méconnus de votre organisation?

Je pense que les hommes et les femmes qui entretiennent nos aéronefs et appuient les opérations sont les héros méconnus de notre organisation.

Et c’est tout! Merci.

Date de modification :