Une lecture du poème Les Cimetières Flamands

Vidéo / Le 10 novembre 2014

Une lecture du poème Les Cimetières Flamands par Major-général (ret) Pierre J. Morisset, CMM, CStJ, CD, MD, MHA, Le colonel Commandant du Service de santé royal canadien

Le Régiment royal de l’Artillerie canadienne (RRAC) a commandé une statue du LCol John McCrae qui sera érigée au Monument national aux artilleurs à Ottawa. La statue, créée par la sculptrice de renommée Ruth Abernethy, sera dévoilée le 3 mai 2015, le centenaire de l’année ou John McCrae a écrit son poème intemporel, In Flanders Fields (Au champ d’honneur).

La commémoration du centenaire de la création du poème In Flanders Fields est une occasion mémorable pour l’Armée canadienne et le Service de santé royal canadien (SSRC), lequel relève du Commandement du personnel militaire, de reconnaître le service et le sacrifice de Canadiens depuis que John McCrae a composé son poème. Le dévoilement de la statue, qui représente John McCrae comme officier d’artillerie, commémore également les énormes sacrifices des artilleurs lors de la Première Guerre mondiale.

Transcriptions

Les Cimetières Flamands

(traduit par J.P. van Noppen)

Sous les rouges coquelicots des cimetières flamands,
Qui parmi les rangées de croix bougent dans le vent,
Nous sommes enterrés. Et dans le bleu des cieux,
Les alouettes encore lancent leur cri courageux
Que plus personne n’entend sous le bruit des canons.

Nous sommes morts : il y a à peine quelques jours,
Nous connaissions les joies de la vie, de l’amour,
La fraicheur de l’aurore, les lueurs du ponant.
Maintenant nos corps sans vie reposent en sol flamand.

Nos mains inanimées vous tendent le flambeau :
C’est à vous, à présent, de le tenir bien haut,
De contre l’ennemi reprendre la querelle.
Si vous ne partagez des morts la foi rebelle,
Nos corps ne pourront pas dormir paisiblement
Sous les rouges coquelicots des cimetières flamands.

Date de modification :